29/08/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Eric Milleret, co-titulaire à Auch (Gers) et sous enseigne Lafayette, attend une notification ce jeudi 29 août du Conseil régional de l’Ordre des pharmaciens (CROP) d’Occitanie l’autorisant à poursuivre son activité. Car ce pharmacien est soumis à une mesure exécutoire de fermeture, effective pour le 30 août, prononcée par le tribunal administratif de Pau. En 2016, le pharmacien transfert son officine de la place Villaret-Joyeuse à l’avenue de l’Yser dans des locaux plus spacieux. Suite à un recours déposé par quatre pharmaciens auscitains, la juridiction a annulé sa licence de transfert, le tribunal estimant que ce transfert intracommunal, en traversant ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 29/08/2019 à 13:21
    Domino
    alerter
    Toujours le chantage à l’emploi...
    Finalement, les pharmaciens titulaires de ce genre de solderies, utilisent les bonnes vieilles méthodes de Leclerc !
  • 29/08/2019 à 14:50
    BREZHONEG
    alerter
    Oui Domino,mais le coup de l'emploi créé vient d'en prendre un coup ,avec l'hyper qui ouvre le dimanche sans personnel...de l'hyper.. Acte 1 : Leclerc annonce 20 emplois créés(qui en detruisent plus que 20) ...mais acte 2: 6 mois plus tard,il remplacera ses emplois par des robots et des sous traitants. Pour le transfert,dans exactement le meme genre de situation, en Normandie, une Lafayette a été autorisée a venir se mettre dans une rue où il y avait deja 2 officines!Dont une grosse!.Mais le Centre ville se depeuplait tellement qu'il fallait absolument aider le Maire à "cacher la misere" dans une galerie marchande mourante et au bord de la friche commerciale. Comme ça les mourantes , ca sera les 2 autres officines, et ça fera plaisir a la Cour des Comptes.
    Et le Tribunal AD. a validé ça! De meme qu'il avait annulé un arrété prefectoral intimant l'ordre de fermer pendant la Garde du Dimanche a une officine asphyxiée par son loyer qui essayait de se sauver en ouvrant le Dimanche aussi.Le TR .ADM a trouvé ça tres bien.Le confrere de garde, un peu moins.....
  • 30/08/2019 à 13:13
    MDR
    alerter
    quand Mr JOUVES dit :"« Cette annulation de licence est une entrave à la capacité d’exercer librement la profession de pharmacien d’officine, d’empêcher les patients/clients qui ont le libre choix de leur pharmacie, d’accéder à la santé pour tous et à des prix bas" , je ne crois pas une seule seconde que le concept Lafayette soit une manière d'exercer notre profession.......tout au plus une forme hybride de drugstore à la sauce consumériste.
  • 30/08/2019 à 14:20
    BREZHONEG
    alerter
    .....surtout que sa "Sante pour tous" est en tiers payant sans prix bas ou moins bas a payer,avec la C. Vitale + complementaire..
  • 30/08/2019 à 15:02
    pharmaco2b
    alerter
    si tu ne viens pas a Lafayette...Lafayette ira a toi pauvre patient/client consommateur de sante!!!^^
  • 30/08/2019 à 17:27
    tnttnt
    alerter
    Franchement, qu'est ce que vous êtes saoulant à cracher sur les grosses pharmacies... Arrêtez un peu d'être jaloux...
    Et arrêtez aussi de cracher sur les drug stores. Beaucoup de pays fonctionnent comme cela donc je trouve un peu prétentieux d'expliquer que notre système est forcément le meilleur et qu'on vaut mieux que cela. Un peu d'ouverture et de respect ne font pas de mal
  • 30/08/2019 à 18:57
    BREZHONEG
    alerter
    Mais nous avons été des drugstores !!! (voir la chanson de Charles Trenet; dans les phies,dans les phies, on trouve tout).Jeune stagiaire, je vendais des bigoudis par exemple.Et puis il a été encouragé de ne plus referencer les yaourtieres,etc et d'ailleurs, les premiers hypers nous ont piqué ce C.A de bazar un peu discutable. Les anglais, eux , vendent toujours des parapluies.....et nous ,nous pensons avoir amélioré l'image de la Profession........malgré ceux qui retombent dans les travers des "complements alimentaires qui ne completent pas grand chose" et les ceintures de musculation des fesses. Ensuite, nous ne sommes pas jaloux, nous sommes tres fragilisés par differents acteurs, que nous detestons donc logiquement, et les casseurs de prix en font partie.
  • 30/08/2019 à 21:38
    tnttnt
    alerter
    Je te remercie pour ton honnêteté car ce n'est pas toujours ce que tu indiques qui transparaît dans les commentaires. Mais plutôt une rage un peu primaire qui, je trouve, ne valorise pas notre profession. Là où je te rejoins à 100% c'est que la pression financière qui nous est imposée nous dresse forcément les uns contre les autres. Déjà qu'on n'est pas une profession très soudée... C'est assez triste je trouve.
    Je suis plutôt une grosse pharmacie (pas Lafayette si tu te poses la question) donc je me sens un peu visé par vos remarques. Mais la vie des grosses pharmacies n'est pas toujours relax non plus et je prends de plein fouet la pression financière moi aussi. Mais c'est vrai que j'ai le sentiment d'avoir plus mon destin en mains que les petites pharmacies.
  • 31/08/2019 à 09:24
    brucine
    alerter
    La rédaction de cet article est biaisée et les commentaires de même: ce n'est pas parce que la pharmacie en question roule pour Lafayette que le TA s'est prononcé, et je ne doute à aucun moment que les autres pharmacies auraient saisi le TA à l'identique si une petite pharmacie indépendante avait empiété sur ce qu'elles estiment être leurs plate bandes.
    Je ne connais à peu près aucune situation de transfert qui n'engendre pas un contentieux, quand bien même estimerait-on qu'il n'y a pas de risque lié à ce transfert, et ce contentieux mobilisant souvent y compris des pharmacies qui sont relativement éloignées: il faut que tout change afin que rien ne change?
  • 31/08/2019 à 15:23
    BREZHONEG
    alerter
    Une petite pharmacie n'aurait pas eu le droit (ni l"idee) de se mettre dans un "secteur où la desserte en medicaments de la population" est deja assurée. Ca ne devait absolument pas etre accordé.Mais, efficaces magouilles, locales ou nationales (ou les 2),et a la surprise generale, ça a passé. Et comme on sait que la strategie de predation de Lafayette est de rendre la vie impossible aux autres pour capter toute l'activité des officines voisines,il est logique de commencer le combat pour sa vie par une demande d'annulation de decision.
  • 01/09/2019 à 11:35
    A32
    alerter
    Même si ces 2 pharmaciens ne peuvent plus exercer, il pourront néanmoins laisser leur parapharmacie ouverte. Tout comme Leclerc ils pourront vivre de leur commerce. Et c’est bien dans cette activité que la concurrence des prix est faisable et c’est cela qui intéresse le consommateur. Le prix des médicaments est le même dans toutes les officines. Le personnel sera conserver.
    J’ai l’on se moque de nous.
    Le gouvernement LAFAYETTE se sert de cette histoire pour communiquer afin de développer leur business qui appartient à 1 fond de pension des banques appartement à ROTCHILD.
  • 01/09/2019 à 23:19
    brucine
    alerter
    Une petite pharmacie n'aurait "ni droit ni idée"? (exprimé autrement, Dieu que les manants sont c..?).

    Il est au contraire tentant pour une petite pharmacie qui périclite de chercher des cieux plus cléments, les magouilles ordre et syndicats sont une chose mais, encore une fois, le TA se fout de savoir si la pharmacie est grande ou petite, il n'est censé s'exprimer que sur la "desserte optimale" (je sais, c'est une hypocrisie, la desserte, les pharmaciens l'invoquent faute de pouvoir argumenter de critères économiques.)

    D'ailleurs, les requins, ça existait déjà il y a 30 ans, j'en ai connu qui achetaient à vil prix une pharmacie pourrie dans la seule idée de la transférer.

    L'intervention suivante, je ne suis pas sûr de comprendre, encore conviendrait-il qu'elle fût écrite en français; en tout cas, elle témoigne d'un réel délire: même si cela rapporte en effet de moins en moins, les pharmacies ont besoin du remboursable, ne serait-ce pour faire un appel d'air vers ce qui ne l'est pas.
    Et le prix du médicament non remboursable, jusqu'à présent absent des paras, n'est le même nulle part et continue d'être le nerf de la guerre aux dépens d'une para qui, finalement, n'a jamais rien rapporté à personne sauf peut-être des marges financières sur de très gros volumes.
  • 03/09/2019 à 12:28
    BREZHONEG
    alerter
    Non les manants sont intelligents (pourquoi une phie de 2- 3 employes viendrait a 100m d'une autre de 15 personnes?) et ils respectent les textes Par contre , une boite de 40 s'y met car en prenant 350m2 qui ne trouvaient pas preneur ,elle depanne le Groupe Financier, la Mairie,etc...et a donc tous les droits et soutiens ,n'est ce pas.....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Continuez-vous à ouvrir des DMP ?



MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK