10/04/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Transactions d’officines : Paris fonctionne en sous-régime

En 2016, les prix de cession des pharmacies sont restés stables, quel que soit le mode de valorisation du fonds retenu : 76 % du CA HT et 6,2 fois l’EBE. C’est l’un des enseignements de l’enquête annuelle de la société Interfimo. Comme toujours, les moyennes cachent des spécificités et disparités régionales. Il en est ainsi à Paris et en région parisienne
Emplacement, pharmacies, métro, Invalides, Panthéon Laurent Lefort

Le marché parisien est bloqué. « A partir de 2 M€, nous manquons d’affaires à la vente par rapport à une demande qui reste soutenue », signale Christian Hayaud, du cabinet Villard (groupe PSP). Les très grosses affaires sont hors-jeu car d’une grande complexité et sont « accrochées » par des groupements associés à des fonds financiers (ParisPharma, Lafayette…). Avec les départs en retraite, les affaires de moins de 1,2 M€ ne manquent pas. A Paris comme en banlieue, elles se vendent en moyenne autour de 50 % du CA HT, voire moins.

« L’échelle de prix reste très variable en fonction de la qualité de l’emplacement, de la taille, de la rentabilité et du profil du vendeur », ajoute Christian Hayaud. Un très bel emplacement sur la place parisienne, avec un CA étoffé, des locaux spacieux et un bon EBE, s’achète au mieux à 90 % du CA HT. A l’opposé, toutes les petites pharmacies ne trouvent pas preneurs. « Une transaction parisienne sur quatre est en fait un rachat de clientèle avec fermeture ou un regroupement », précise-t-il.

Le foncier étant moins cher en périphérie de la capitale, les cessions sont moins problématiques, et les quartiers populaires du Nord-Ouest et du Sud (Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne notamment), en pleine rénovation, ont la cote auprès des acquéreurs. L’arc Ouest, de Levallois-Perret à Issy Moulineaux, souffre d’une pénurie de l’offre. Dans la deuxième couronne parisienne, la valeur d’emplacement reste un critère déterminant. Les communes sensibles qui ont connu dernièrement des flambées médiatiques sont fortement impactées.

Lire aussi
- Tendances et prix de vente : transactions 2016, les prix sont stables

- Prix de cession stables et volumes de vente en hausse en 2016

- Transactions d’officines : Montpellier au-dessus du lot






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 11/04/2017 à 06:44
    MAURICE
    alerter
    associé à des fonds financier ParisPharma Lafayette
    Et voila comment une profession a perdu son indépendance.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK