08/02/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Les syndicats pharmaceutiques sont vent debout contre la décision prise unilatéralement et sans concertation par le Comité économique des produits de santé de passer Smecta sous tarif forfaitaire de responsabilité (TFR). « Le CEPS bafoue les règles du TFR. Certes le taux de substitution est insuffisant sur cette molécule (42%) mais un TFR ne peut pas être appliqué dès lors que l’offre en générique émane d’un seul laboratoire pharmaceutique (Mylan), d’autant que le prix du princeps ne s’est pas aligné sur celui de son générique », s’insurge Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). En plus du maintien d’un ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 08/02/2021 à 17:05

    alerter
    Le ver est dans le fruit depuis un moment! Les pouvoirs publics n'ont rien à foutre du pharmacien et de son rôle. Le prix des medocs est une variable d'ajustement! Cest curieux que le syndicat soit aussi naïf mais bon. Le pire est à venir.
  • 08/02/2021 à 17:46
    bellou
    alerter
    Menace de licenciement chez Ipsen a cause du générique. Évidement
  • 08/02/2021 à 17:49
    Dios Mine
    alerter
    Il faut quand même préciser que ce médicament sans le lobbying du labo bien français IPSEN n'aurait jamais vu le jour et n'aurait jamais dû être remboursé....l'argile contenu dans ce pseudo médicament smecta absorbe ( dans la terre où il est extrait ) le plomb et tous les pesticides..... Ce médicament inefficace a un service médical rendu nul ! Arrêtons de voir que le tiroir-caisse et disons la vérité en tant que professionnel du médicament à nos patients et aux médias ! Nous en sortirons grandi !
  • 08/02/2021 à 18:51
    drlouzou
    alerter
    Révoltés pour un médicament qui ne sert à rien ou presque ? Les syndicats feraient mieux de se révoltés pour de vrais problèmes et de réels causes utiles . Décidément il y a réellement 2 métiers dans notre profession .....
  • 08/02/2021 à 19:01
    BREZHONEG
    alerter
    Etre revoltés, ça ne sert a rien ou presque. Decidemment, il y a réellement 2 manieres de se revolter ; celle de nos representants, et puis l'autre, l'efficace!!
  • 08/02/2021 à 19:12
    PF
    alerter
    On l'a déjà eu sur le pivalone non ?
  • 08/02/2021 à 20:53
    aelia86
    alerter
    Allez !révoltez vous ! et ensuite dites amen à tout... comme d’hab
  • 09/02/2021 à 14:29
    erwann
    alerter
    Dios mine a tout dit!!
  • 09/02/2021 à 18:59
    galenus
    alerter
    On reprend un peu de vaseline ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK