Tests antigéniques du Covid-19 : l'influence des pharmaciens sur les indicateurs - 27/04/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
27/04/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Tests antigéniques du Covid-19 : l'influence des pharmaciens sur les indicateurs

Getty Images/iStockphoto

Les activités de dépistage du Covid-19 poursuivent leur baisse tout en restant à un volume raisonnable. Sur les 7 derniers jours, du mardi 19 avril au lundi 25 avril, elles chutent de 3 % à 2 698 200 tests. Les comparaisons à J-7 sont à relativiser en raison du lundi férié de Pâques (18 avril) marqué par un volume de tests très faible. Ainsi, la comparaison de jour à jour montre une hausse de + 245 % sur le lundi 25 avril, faussant ainsi la moyenne hebdomadaire. Si l’on gomme ce jour dans les analyses, la décélération du dépistage est de -14,9 %.

En revanche, en comparant les évolutions hebdomadaires entre les différents types de tests, on constate que, sur les 7 derniers jours, les tests RT-PCR baissent de près de 1 %, les tests antigéniques (TAG) de 4,1 % tandis que les autotests progressent de 8,47 %.  La chute plus marquée des TAG peut être la conséquence d’une réduction de la voilure des pharmaciens sur le dépistage au regard de la baisse des prix qui a asséché la rentabilité de cette activité.

« Réaliser un TAG coûte aujourd’hui de l’argent à la pharmacie, chaque pharmacien fait ce qu’il peut - et comme il peut - en fonction de ses moyens et de son organisation, mais il n’en fait pas plus », explique Pierre-Olivier Variot, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), avant d’ajouter que le mouvement de contestation se poursuit et que la mobilisation des pharmaciens ne faiblit pas.

Confirmation par un RT-PCR indispensable

Sur les 7 derniers jours, le nombre de tests positifs est en diminution pour l’ensemble de la population et sur la quasi totalité du territoire métropolitain, mais l’intensité de la baisse est différente selon la tranche d’âge observée, note la Direction générale de la santé (DGS). Chez les moins de 15 ans, le nombre de tests positifs a été divisé par presque 3 depuis le pic du 27 mars ; chez les 16-59 ans, la baisse a été plus tardive (début avril) et plus modérée, alors que le taux de positivité commence tout juste à diminuer chez les 60 ans et plus depuis la mi-avril ; il reste supérieur aux niveaux atteints durant les vagues précédentes.

Le taux de positivité se maintient à un niveau élevé, aux environs des 30 % sur 7 jours. Au vu de ces derniers chiffres, la DGS demande aux pharmaciens de continuer à assurer une surveillance génomique : « Tout résultat positif de test antigénique ou d’autotest doit faire l’objet d’une confirmation par test RT-PCR ». Elle les invite ainsi à orienter les patients pour procéder à ce test de confirmation.



François Pouzaud

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !