30/04/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud                                                        

C’est plié. La diminution de l’indemnité pour la réalisation des tests antigéniques de dépistage du Sars-CoV-2 vient d’être actée par un arrêté publié au Journal officiel du 30 avril. Pour la réalisation d’un test antigénique avec prélèvement, à compter du 1er mai 2021, le pharmacien devra facturer 22,20 € TTC (TVA à 0 %) au lieu de 26 € actuellement, puis 19 € TTC à partir du 1er juillet.L’acte de réalisation du test antigénique sans prélèvement tombe de 16,20 € à 12,60 € à compter du 1er mai 2021, puis à 9,40 € à compter du 1er juillet.Le prix du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 30/04/2021 à 19:56
    cabernet
    alerter
    C'est vraiment lamentable ! en ce qui me concerne, je ne continuerai pas à les pratiquer malgré l'immense service rendu à la population ... mais il m'est impossible de travailler à perte des journées entières.
  • 30/04/2021 à 22:43
    tarco92
    alerter
    Et pour les médecins ?
  • 01/05/2021 à 06:43

    alerter
    Je comprends pourquoi personne ne veut faire pharmacie en premier choix durant leurs études. Baisse baisse et baisse de la rémunération des pharmaciens.
  • 01/05/2021 à 08:15
    nouvelle974
    alerter
    Et les tests PCR des laboratoires sont toujours au même prix ? On leur a parlé de baisse à eux?
    Nous sommes une petites officine rurale , on passe du temps à expliquer, rassurer, ce que ne font pas les labos ( tout à la chaîne ) fort heureusement les gens nous remercient amplement du service mais cela ne suffira pas ! En juillet basta sans nous !
  • 01/05/2021 à 08:30
    Phil34
    alerter
    ...et comme le nombre de tests va baisser, la positivité aussi ! Bon courage à tous pour septembre ...lol
  • 01/05/2021 à 10:52
    fama81
    alerter
    C’est le remerciement pour notre engagement, dévouement et prise de risque (d’être infecté). La location des oxymètres va compenser la perte (c’est de l’ironie).
  • 01/05/2021 à 11:52
    tarco92
    alerter
    On nous a dit en phase ascendante :

    Bougez-vous les pharmaciens !
    Les labos d'analyse sont saturés des heures d'attente, manque de réactifs, Resultat en plusieurs jours

    Formez-vous au prélèvement naso-pharyngé
    pour faire des tests bientôt agrées qui vous seront remboursés

    Plantez un barnum si vous voulez accélérer la cadence, embauchez des étudiants à 8€ le prélèvement unitaire pour vous simplifier la vie

    Suivez les DGS urgent, les exégèses utiles des syndicats et de l'ordre.

    Le hic ?

    80% des tests faits par les pharmaciens, c'est louche cette concentration
    Trop cher ce système !

    Pensée gouvernementale :
    "Passons au autotest non remboursés, ça coutera moins cher à la sécu
    D'abord en pharmacie puis en grande surface"

    En ce qui me concerne 12 tests par jour au maxi sur RV environ 450 en tout, ce n'est pas si mal rémunéré pour un seul testeur !

    Le regret. que l'accès au test puisse se faire avec n'importe quel critère quand on se doute qu'il ne sert à rien et qu'on peut rarement convaincre que ça ne sert à rien .
    J'ai un gros rhume ou
    Je dois aller dans un Ephad, toutes les semaines
    ou j'ai déja fait 7 tests ( et le gestes Barrieres alors?) etc

    La gratuité du test à surement multiplié le nombre de test inutiles

    450 tests et seulement 18 test positifs SARS vraiment utiles ceux là, qui m'ont permis de participer utilement?
    Beaucoup de tests negatifs utiles car rassurants les familles.

    Je vais continuer à tester mais seulement ceux pour qui c'est important.

  • 01/05/2021 à 13:45
    momo
    alerter
    on doit revenir a un taux de marge de 40 % sur tous les medicaments
    c est notre seule issue
  • 01/05/2021 à 18:05
    galenus
    alerter
    Comme d'habituuuuuuuude !
    Remerciements et sincères condoléances aux geisha de la Pharmacie.
    Tant que personne ne dit rien, tout est consenti !

    Et oui, 40 % de marge sur les médicaments remboursés devrait être la normalité. Mais là, vous rêvez... La marge s'écrase, contrairement à ce que dit le SUPO qui nous bombarde de ses projections et modèles fumeux sur notre rémunération. Le" petit vélo" de la marge ne monte pas la pente mais fait du sur place, et le précipice se rapproche parce que la falaise s'effondre !

    Tout me dégoûte maintenant dans ce métier : nous sommes devenus des esclaves asservis, faibles comme des moucherons à écraser !
  • 04/05/2021 à 13:26
    FIDDLERJACK
    alerter
    Alors déjà que les faire c'est loin d'être fun, en plus si on doit les faire a perte merci...
    On le fait en plus de notre travail habituel sans rémunération supplémentaire pour le préleveur malgré les risques (la prime initialement prévue pour les employés par test effectué de la part de la sécurité sociale n'a jamais été mise en place manifestement)

    Et c'est sûr que détecter une cinquantaine de cas c'est rien du tout... Après tout on est que des pantins de bout de chaîne ...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez-vous continuer à pratiquer des tests antigéniques malgré les baisses de tarif ?


Solutions

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK