Tests antigéniques Covid-19 : des pharmaciens prêts à mettre leur menace à exécution - 24/03/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
24/03/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Tests antigéniques Covid-19 : des pharmaciens prêts à mettre leur menace à exécution

Getty Images

Décidément, la décision d'une nouvelle baisse de prix sur les tests antigéniques ne passe pas, mais alors pas du tout. Alors que le Covid-19 revient en force - la hausse des contaminations est de + 36 % sur 7 jours au 17 mars 2022 selon les chiffres des autorités sanitaires publiés dimanche 20 mars 2022 -, l’Assurance maladie a en effet réitéré auprès des syndicats pharmaceutiques sa volonté de faire tomber la facturation des tests antigéniques de 20 € à 15 €, et d’atteindre ainsi l’objectif initial qu’elle s’était assigné d’une baisse de 40 % des prix en deux temps. La décision finale est d’ailleurs toujours entre les mains du ministre de la Santé.

L’USPO avait invité les pharmaciens à se mobiliser contre cette baisse tarifaire en répondant à une enquête en ligne.

Selon le Point info de ce syndicat publié le 24 mars, 4167 pharmaciens y ont déjà répondu. Et leur opinion sur la question est sans appel : 91,19 % refuseront de poursuivre cette mission de dépistage si la rémunération baisse de 20 à 15 euros…



Laurent Lefort

Les dernières réactions

  • 24/03/2022 à 20:27
    Frédéric Arnaudet, Pharmacien titulaire
    alerter
    Je confirme ! Inacceptable et méprisant !
  • 24/03/2022 à 21:01
    Karine
    alerter
    Je pense que vous avez assez bien gagné avec les tests sans pour autant remercier ou gratifier votre personnel ..pour moi à la fin du mois c’est pareil
  • 24/03/2022 à 21:08
    Authentic 59
    alerter
    Certains s étaient élevé contre la rémunération des médecins et pharmaciens en centre de vaccination scandaleuse .Eh ceux là on fait jusqu à 500 tests par jour a 20 euros ,..je vous laisse faire le calcul
  • 24/03/2022 à 21:15
    Authentic 59
    alerter
    Alors 15 euros ×500 tests cela reste pas mal . Pour info la rémunération en centre a baissé avec effet rétroactif.. alors soyons honnête, on ne se plaint pas tout le monde à bien bossé et dans le monde de l'entreprise , la pharmacie a tiré son épingle du jeu et n est pas à plaindre . Signe pharmacien ex titulaire et intérimaire...
  • 24/03/2022 à 23:56
    MARTAG
    alerter
    500 TESTS ? N'importe quoi. En plein boum , au maximum j'en faisais 20 , seul bien Le personnel ne s'occupait et ne s'occupe que de la pharmacie quotidienne. Les 500 tests par jour, c'était sûrement un service délégué. Les médecins et les infirmiers sont rémunérés beaucoup plus alors qu'ils ne prennent aucun risque dans l'achat des tests contrairement au pharmacien. A 15 Euros, je n"en ferai plus et les personnes iront chez le médecin à 50 euros ou au labo PCR à 45 euros et, à la fin du stock de tests , je n'en commanderai plus pour les offrir aux médecins et aux infirmiers. Promis, c'est du mépris pour le pharmacien authentique.
  • 25/03/2022 à 07:32
    cpvxo
    alerter
    @karine je valide!!
  • 25/03/2022 à 09:25
    MattJ
    alerter
    @Karine : heureusement, ce n est pas partout pareil.
    Selon sondage du moniteur, 50% des officines ont donné une prime à leur salarié.
    Tout dépend aussi de l 'engagement pris par la pharmacie.
    A 15 tests par jour, le surplus de travail n’était pas forcément énorme.
    Nous étions entre 80 et 200 tests par jour. Cela était logique pour nous de gratifier ceux qui devaient faire le reste du travail à notre place.
  • 25/03/2022 à 09:35
    cqfd
    alerter
    VIVEMENT A10 EUROS !RAS LE Q des affairistes de tout poil , de toutes façons des contrôles sont en cours et ça va morfler et c'est tant mieux .
  • 25/03/2022 à 11:08
    Vanessa
    alerter
    les tests ont été une aubaine pour les titulaires mais le personnel n'a rien eu .....et vous réclamez encore .....
  • 25/03/2022 à 11:30
    roller33
    alerter
    @MattJ
    "Selon sondage du moniteur, 50% des officines ont donné une prime à leur salarié", c'est aller un peu vite en besogne : le Moniteur fait des consultations et non des sondages à proprement parler car l'échantillon n'est pas représentatif de la profession.

    Pour être plus juste, il faudrait dire 50% des titulaires qui ont répondu au sondage disent avoir versé une prime ( combien de réponses positives en tout : 50 ? 100 ? ) sachant que pour une même officine 2 titulaires peuvent avoir répondu chacun à la question : pour autant les salariés de ladite officine n'auront pas reçu 2 primes !
    Attention aux raccourcis...
  • 25/03/2022 à 11:49
    MattJ
    alerter
    @Roller33

    Autant on pourrait se poser la question "est ce que ce qui ont répondu sont plus ceux ayant donné des primes", donc sondage biaisé.
    Mais mettre comme argument que 2 titulaires ont pu répondre me laisse sans voix ...

    Les raccourcis sont ceux qu on veut bien voir
  • 25/03/2022 à 15:08
    Pharma75
    alerter
    Tous les raccourcis qui consistent à faire des généralités d'un cas personnel ne présentent pas un grand intérêt...
  • 25/03/2022 à 16:01
    roller33
    alerter
    @MattJ
    ne voyez aucune malice dans mon propos, il s'agissait de montrer les nombreux biais des "sondages" qu'on nous présente et auxquels il ne faut pas accorder plus d'importance que ce qu'ils révèlent, à savoir une "impression tout à fait relative"

    2 titulaires peuvent de bonne fois décider de répondre à la question indépendamment l'un de l'autre, ce qui viendra de facto grossir les rangs des donneurs de prime, ceci de façon artificielle : c'est un fait indéniable.
    Donc nul besoin de brandir comme un étendard une consultation sans préciser au demeurant l'intitulé exact de la question ( c'est le plus important ) ainsi que le nombre de répondants, sinon on a vite fait de tomber dans les lieux communs...
  • 25/03/2022 à 16:49
    14
    alerter
    BAS LES MASQUES ! ça suffit les tests , qui va payer au final ! surtout que aujourd'hui c'est la course à l'arrêt de travail sans carence , le pied ! avant c'était la course aux tests pour aller aux bistrots , cinoches etc...pour qu'il y ait le temps de se faire vacciner , or que s'est il passé ? toujours pas vaccinés les zozos profiteurs des tests , aujourd'hui c'est la cohorte de gus pour tirer au flan .au boulot !!! .donc STOP aux tests tous azimuts ! et prix de 15 à 10 euros sans problème comme CQFD , cela obligera à payer le vrai prix pour tout d'une part ( les vendeurs de tests en ont bien profité ....nous aussi , un peu de décence ! ), et d'autre part que chacun prenne ses responsabilités , MARRE de l'assistanat du quoiqu'il en coûte f tu ne veux pas porter le masque pas de problème , tu ne veux pas te faire vacciner , rien à foutre , au boulot nom d'une pipe ; quand il y a des épidémies de rhume de grippe de rhume des foins , de gastro entérite , ARRET DE TRAVAIL SYSTEMATIQUE ?!Non , bon alors .test oui mais pas n'importe quoi , les gens fragiles doivent aussi se prendre en charge , ils ne veulent pas se laver les mains , pas porter le masque , ils assument MAIS jusqu'au bout , avec de plus (c'est un autre problème ) les médecins qui prescrivent des tests pour que les non vaccinés en profitent , les pôvres et qui paye .?....bonjour les déremboursements à venir , et là vous pourrez pleurer .titulaire en colère !!!
  • 25/03/2022 à 17:15
    pcf
    alerter
    les PCR ne sont plus à 45 euros , tout a baissé , faut être logique et ne pas raconter d'âneries !
  • 25/03/2022 à 17:23
    bis
    alerter
    STOP LES NOMBRILIQUES ! C EST GAVANT ; 15 c'est encore trop ! 10 euros ! ça permettra de se faire moins "enfler" par les revendeurs de tests , le cout de fabrication est très très bas . , c'est pour ça qu'il y a autant de revendeurs !!! comme pour les masques d'ailleurs , ça c'est vu ! STOP aux pleurnicheurs !
  • 25/03/2022 à 22:45
    Karine
    alerter
    @MattJ j’ai fait des tests 8 h par jour durant l été…. Des étudiants se faisaient payer 27 euros de l’heure ( tant mieux pour eux j’en suis ravie ) moi préparatrice qui fait déclare nettoie sert vaccine range je n’ai absolument rien eu ! Donc le test même à 5 euros je m’en contrefous … Et je suis même heureuse cela évitera à mes enfants et petits enfants de payer l’enrichissement des titulaires et la ruine de la sécurité sociale
  • 25/03/2022 à 23:21
    MARTAG
    alerter
    Karine , vous n’êtes pas satisfaite de votre sort ? Alors qui vous empêche de changer de métier et d’être responsable de votre avenir et de celui de vos enfants et petits enfants ? Assez de passer son temps à pleurnicher sur son sort et de se victimiser en permanence. J’en connais qui ont changé de vie et qui sont heureux maintenant. Un peu de courage vers l’inconnu , c’est stimulant l’inconnu au lieu de se morfler dans la sécurité.
  • 26/03/2022 à 08:58

    alerter
    Je suis effarée de la forme des commentaires. le côté méprisant et envieux de certains. Oui lss pharmaciens qui ont fait des tests ont gagné de l’argent. Peu de personne travaille pour la gloire... Je pense qu’au delà de tout tarif en particulier, on peut juste admettre qu’il n’est pas normal qu’on soit moins rémunéré qu’un autre professionnel de santé pour le même acte. OK pour une baisse, mais pour tout le monde pareil.
  • 26/03/2022 à 16:48
    bis
    alerter
    la baisse est pour tout le monde , les cotations pour les labos ont baissé aussi .c'est logique .
  • 26/03/2022 à 16:58
    14ter
    alerter
    167 euros de plus par mois dans cette période folle pour mes 3 collaboratrices , elles ne vaccinent pas , ne testent pas , mais enregistrent , prennent rendez vous , etc...petite structure , petits moyens , 10 tests par jour en moyenne , 30 vaccinations par semaine .800 habitants sur la commune , pas de médecin depuis 17 ans , deux il y a 17 ans .le jour où la licence tombe , le village meurt .à 10 euros ça le fait , car le service est là ...
  • 26/03/2022 à 20:21
    Karine
    alerter
    @Martag ce n’est pas moi qui pleure sur la baisse du prix des tests ! Je dis simplement que les pharmaciens ont assez gagné d’argent grâce à cette pandémie et qu’il serait honorable d’arrêter de se plaindre alors que leur personnel qui a accumulé et fait le boulot comme eux n’a rien eu de plus . Si c’est pleurnicher que de dire une vérité alors je suis une pleurnicharde.. Et les pharmaciens qui menacent de ne plus faire des tests mal payés ils doivent aussi changer de métier et avoir un peu plus de courage ? C’est stimulant de travailler pour gagner moins non ?
  • 27/03/2022 à 16:51
    pharmacovigilant
    alerter
    Pour Karine : Je pense qu'il est vraiment temps que vous parliez avec votre employeur pour lui exprimer votre déception et qu'il en tienne compte .
    Dans beaucoup de pharmacies , des primes ont été distribuées pour récompenser le personnel méritant.
  • 27/03/2022 à 19:14
    Karine
    alerter
    @pharmacovigilant je suis déçue par la réaction des titulaires dès que l’on touche à leurs bénéfices ! Heureusement il y a des exceptions qui reconnaissent leur personnel . Ce n’est pas une déception c’est une constatation mais apparemment tout le monde lit ma colère sur ma non reconnaissance mais personne ne répond sur le fait que les titulaires menacent d arrêter les tests mal payés … C’est assez amusant d’ailleurs
  • 28/03/2022 à 11:34
    Démocrite
    alerter
    Bonjour a toutes et a tous,

    Merci de partager vos ressentis dans ces posts qui me permettent de rebondir et participer également.

    L état et l Ars a permis aux officines de participer a l effort collectif quant au dépistage massif, ( système de prévention, et de mise en quarantaine informative), protection et parfois promotion de vaccination, d informations correctives avec le regret d une information professionnelle toujours en retard, une logistique inadaptée ( pour être poli) .

    Bref, des " missions" qui sont et resteront des métiers a part.
    Le préleveur de labo faisant du prélèvement uniquement, le pharmacien réalisant les opération pharmaco-chimique, le personnel administratif réalisant l administratif dédié.

    Oui, nous avons accepté le rôle d instruments de santé qui nous caractérise et parfois le sentiment d être devenu des marionnettes sur beaucoup de point de vue.
    Suivre des recommandations de santé souvent incompréhensibles en terme de stratégie réelle de gestion de crise et un amateurisme certain dans une crise qui a mis a mal toute notre société et en a laissé plus dans le fossé ( pas uniquement communal).

    Nous pouvons déjà nous féliciter quand aux choix de chacun de participer ou pas que ce soit par conviction, absence de moyens humains, parfois financiers, et risques encourus a réaliser auprès des populations ces dits metiers qui n ont qu une seule vocation rester dans le joux des personnels réalisant ces travaux séparés pour une efficacité optimale et respectant les compétences de chacun.

    Il y a eu comme tout temps des voleurs , des profiteurs , des sans moralité, qui payent et payeront un jour ou l autre, les excès demandés par pur profit et jetant l opprobre sur toutes les professions visées ( des médecins, des infirmiers, des pharmacien(e)s, des préparateurs( rice), des étudiants ....)

    Vu sur le Moniteur , les rémunérations moyennes des étudiants qui nous ont parfois aidé pour la réalisation unique de ces métiers :

    23€ brut/h pour uniquement les vaccinations
    20€ brut/h et/ou prime au test en plus pour uniquement le prélèvement antigénique.
    15,4 € brut/h pour uniquement les saisies sidep

    Effectivement le personnel peut et a le droit de se poser la question lorsqu il regarde sa fiche de paie et son taux horaire de la concrétisation de cet engagement hors covid pour des tâches multiples qui requièrent serieux, professionnalisme au long cours, il peut également se poser la question du devenir de son métier si celui se transforme a terme en d autres métiers différents du sien a la base et de la rémunération équivalente.

    Nombre de personnel en réalisant les facturations et les sidep ont permis aux officines d économiser déjà 15€/h pour l enregistrement .
    Faire en plus parfois les prélèvements, je vous laisse calculer l économie réalisée tout seul et vacciner également en plus de ces tâches ET
    Soyons honnêtes plutôt a la place de ces tâches( chronophage comme acte) ce qui a forcément entraîné une augmentation de cadence pour tous les autres de son équipe.

    La baisse du prix, peu importe au final.

    C est une tâche provisoire qui nous a été confié pour soulager les labm, les centres de dépistages et couvrir le territoire sur le maillage cartographique.

    Cette activité plus que lucrative a eu un coût humain énorme avec tous nos collègues, confrères qui ont chopé le covid ( certains ultime en laissant femme, homme et enfants derrière eux et elles) dans cette participation active ou passive a ces charges supplémentaires

    Cette activité a suffisamment duré, et prendre a l assurance maladie pour qu au final notre véritable métier prenne le retour de bâton de celle ci ne surprend guère.

    Nous devrions plutôt nous inquiéter de la prise en charge médicale de notre population dont nos familles font partie intégrante.
    Se positionner sur un véritable plan de santé qui conjugue les talents, les expériences, de chaque corps de métier qui compose notre belle fratrie de professionnels de santé et arrêter de proposer a bas coûts des prestations applicable qu a une frange de nos officines ( du personnel et pas de travail), et se concentrer sur l' avenir.
    Car en absence de professionnels récompensés et rémunérés pour leurs efforts et compétences , le sort de l officines est en réel danger.

    Le nombre de démissions et reconversion est en constante augmentation et sans employés , avec les prochaines crises sanitaires a venir , le nombre de décès de titulaires ne fera qu augmenter...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !