Test antigénique Covid-19 : la baisse des tarifs dans les mains du ministère - 19/04/2021 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
19/04/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Test antigénique Covid-19 : la baisse des tarifs dans les mains du ministère

DR

Lors d’une ultime concertation avec les syndicats pharmaceutiques vendredi 16 avril, Thomas Fatome, directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), a confirmé, malgré leur opposition, sa détermination à baisser de 20 % la rémunération des pharmaciens pour la réalisation des tests antigéniques du Covid-19 (dispositif compris) de 34 € à 26,75 €. « La proposition de baisse est maintenant soumise à arbitrage ministériel », a indiqué Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), lors son webinar du 18 avril. « Nous sommes montés au créneau ce week-end auprès du directeur du cabinet d’Olivier Véran en argumentant (résultats du sondage de l’USPO à l’appui) que ce n’était pas possible », a-t-il précisé, voyant dans cette baisse un signe de mépris de la profession.

De son côté, Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de  France (FSPF), se dit prêt à engager une réflexion avec l’Assurance maladie et le ministère de la Santé sur « une cohérence globale » des rémunérations des missions de prévention et de dépistage du pharmacien. « C’est insupportable de parler uniquement de baisses tarifaires à propos de missions correctement rémunérées sans envisager de hausses pour celles insuffisamment rémunérées », expose-t-il. Il fait allusion, pour cette dernière catégorie, aux tests rapides d’orientation diagnostique (Trod) angines, à la vaccination antigrippe, et concernant la vaccination anti-Covid avec un vaccin à ARN messager et leur dispensation en centre de vaccination, il demande aussi une revalorisation des actes. « La mise à disposition de ces vaccins est plus chronophage que celui d’AstraZeneca. Il faut enregistrer l’heure de réception, contrôler le schéma de traçabilité. De plus, la responsabilité pharmaceutique n’est pas la même », justifie-t-il. Sans parler du temps passé pour trouver des personnes à vacciner pour ne pas gâcher des doses, car les listes d’attente s’amenuisent avec la défiance sur les vaccins à vecteur viral.



François Pouzaud 

Les dernières réactions

  • 21/04/2021 à 09:53
    Équipe de choc
    alerter
    Que fait on des tests antigéniques commandés pour les médecins ?

    ne pouvant pas pratiquer de test a l'officine faute de locaux adaptés nous devons fournir aux médecins des tests.
    Aujourd'hui ils en font de moins en moins et il nous reste du stock !!!!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !