10/10/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

La troisième réunion de travail entre les syndicats d’officinaux et l’assurance maladie sur la télémédecine, qui s’est tenue hier, mardi 9 octobre, a permis d’arrêter un socle minimum de base, en équipement et matériel, nécessaire à une consultation médicale à distance du patient en officine. Elle entérine la liste échafaudée lors de la précédente séance du 26 septembre : local isolé, ordinateur, connexion Internet, écran et caméra grossissante, différents appareils de mesure connectés (otoscope, stéthoscope…) ou non (balance, tensiomètre, oxymètre…). « Pour le dermatoscope, son intégration dans cette liste n’est pas encore définitivement arrêtée », indique Philippe Gaertner, président de la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 11/10/2018 à 07:48
    MAURICE
    alerter
    OBLIGATOIRE, pour toutes les officines, ou seulement pour celles qui veulent le faire.
    Quel sera le financement? hors de question de se lancer dans des investissements, non chiffrés.
    Nous avons trop l'habitude des magouilles d'un État impécunieux.
  • 11/10/2018 à 08:47
    Margt
    alerter
    Enfin les apothicaires que nous sommes ne seront plus traités en épiciers par les jalous et méprisants .

    Valorisation de la profession...
  • 11/10/2018 à 09:52
    cf
    alerter
    Envie de vomir...Les groupements et leurs grosses pharmacies ont pris le pouvoir..Bientôt , il y aura interdiction d'exercer pour les officines non conformes en locaux (10 à 15 %,) et en personnel qualifié( plusieurs pharmaciens temps plein)( 25 à 35% des pharmacies ?) Comment peut on se permettre l'élimination de tant de "confrères"..
  • 11/10/2018 à 10:30
    BREZHONEG
    alerter
    Les phies equipees ne devront etre autorisées que dans les zones classées "deserts".Sans cela, en ville , tous les gens des immeubles autour ,ne se donneront meme plus la peine d'aller attendre au Cabinet Medical--------"vous m'appellerez sur mon portable ,mme la pharmacienne ,quand ca sera mon tour, hein? " Le texte dit: consultation a distance,et une distance de 500 metres pour avoir un medecin (quand il n'est pas a l'etage au dessus...)ce n'est pas une contrainte.Donc toute pharmacie quia un cabinet medical a proximité devra etre refusée pour la télé medecine.
  • 11/10/2018 à 15:04
    pharmaco2b
    alerter
    OK je vais monter ma salle de tele-medecine avec un medecin diplome de je ne sais plus quel pays,un pediatre diplome de la fac d Andorre...je prevois meme d ouvrir un cabinet d assurances Obseques pas cher..et puisque j y suis un service Funeraire ALL INCLUSIVE!!!PAS BELLE LA VIE!!!
  • 11/10/2018 à 20:23
    pharmaco2b
    alerter
    Et a l otoscope et au tensiometre je rajoute un scan a 500.000 euros et un irm a 800.000 euros...c est beau d avoir les moyens!!!
  • 11/10/2018 à 20:26
    pharmaco2b
    alerter
    mais c est quoi ces pingouins qui discutent de tout et de n importe quoi a notre place!!!3eme reunion..j espere qu il n y en aura pas de 4eme!!!
  • 12/10/2018 à 12:14
    BREZHONEG
    alerter
    Tres bon , le coup du forfait identique quelque soit le nombre d'actes. On continue a nous habituer a l'idee d'un remuneration mensuelle, qui nous sera proposée un jour ou l'autre , "pour simplifier tous ces honoraires divers et variés,nest ce pas ". Et parallelement,on refuse toute revalorisation de ce qui vient de notre metier traditionnel.
  • 13/10/2018 à 12:22
    BREZHONEG
    alerter
    La motivation de la mise en place de la consultation A DISTANCE , c'est de repondre aux besoins de la population des deserts medicaux, qui vit A DISTANCE des medecins. Si les grosses pharmacies de Centres Commerciaux et de ville se mettent a saturer les télé-medecins en les appelant,elles aussi, pour leurs clients nombreux et deja pourvu en medecin referent, ce sera une echec pour aider les malades de montagne et campagnes.Donc les textes doivent RESERVER la consultation a distance aux pharmacies des deserts medicaux .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK