03/10/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

En soi, c’est déjà une petite victoire. Nicolas Revel, directeur général de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (UNCAM) a d’abord négocié l’avenant télémédecine avec les médecins, mais il a enchaîné tout de suite avec les pharmaciens. Ensuite viendra le tour des infirmiers au domicile du patient.  Ainsi, la deuxième réunion de travail entre les syndicats d’officinaux et l’assurance maladie sur la télémédecine, qui s’est tenue le mercredi 26 septembre, a permis de rentrer en détail dans la description du socle minimum d’équipements des officines. « Il y aura deux niveaux d’équipements, un obligatoire et un optionnel », livre Philippe Gaertner, président de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 04/10/2018 à 07:20
    MAURICE
    alerter
    Une petite victoire pour qui?
    Certainement pas pour les pharmaciens, imaginez le coût de cet investissement.
    On commence a avoir quelques précisions sur le plan collectiviste de Macron, et je doute de plus en plus de la pertinence de ce plan ultra technocratique, appuyé par des syndicats au service de l’État, et non des professionnels.
    Je ne suis pas surpris de la déliquescence de la Macronie.
  • 04/10/2018 à 15:43
    cf
    alerter
    Bientôt, interdiction d'exercer si la pharmacie ne fait pas 200 mètres carrés ,n'a pas 2 espaces de confidentialité, et n'a pas 3 pharmaciens en permanence...
    On se demande qui oriente les réformes..Un certain groupement?
    Il a bien raison, puisque personne ne dit rien ...
    Officinaux, réveillez vous, et virez au moins nos représentants syndicaux et ordinaux qui donnent l'absolution à ces dérives qui vont détruire 3/4 des pharmacies..
  • 04/10/2018 à 16:21
    BREZHONEG
    alerter
    une chose est deja certaine : la durée sera tres superieure a celle d'une consultation chez le medecin.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous ou allez-vous participer au Grand débat national ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK