Téléconsultation : priorité aux établissements de santé  - 07/03/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
07/03/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Téléconsultation : priorité aux établissements de santé 

Suite à l'annonce de l’installation prochaine de cabines de téléconsultation dans des gares SNCF, la Haute Autorité de santé (HAS) a été saisie par la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) et a publié ses recommandations relatives aux lieux et aux conditions d’environnement propices à la réalisation d’une téléconsultation ou d’un télésoin. C'est d'abord dans les établissements de santé, comme les pharmacies, et pourquoi pas dans les lieux publics !
Getty Images

Pour la HAS, il n'y a pas de doute : « La télésanté constitue un outil pertinent au service des patients et des professionnels [...], qui répond à un besoin de santé publique, notamment dans les zones où l'offre de soins est inexistante [...], mais à condition qu'elle « soit réalisée dans des conditions garantissant la qualité et la sécurité des soins ». Dans son communiqué du 6 mars 2024, elle recommande donc en priorité l'installation d'outils de téléconsultation dans un établissement de santé, comme les pharmacies, les maisons de santé, les établissements médicosociaux..., mais elle n'exclut pas pour autant leur implantation dans des espaces publics. Pour garantir la qualité et la sécurité de la prise en charge des patients, elle préconise d'installer borne ou cabine dans « un espace calme, lumineux et isolé pour assurer notamment la confidentialité des échanges », et en dehors d'un lieu de soins, « d'avoir une zone d'attente dédiée ainsi qu'une personne, professionnel de santé ou non, formée aux règles de confidentialité, aux droits du patient et à l’utilisation de l’équipement et des dispositifs médicaux connectés (tensiomètre, par exemple) pour accueillir et accompagner le patient. Enfin, la HAS a fait part de ses pistes de réflexion pour mettre au point des critères de qualité pour encadrer ce type d'installation : déclaration systématique des équipements implantés (type d’équipements, nombre et localisation) ou un système de labellisation...

Les recommandations de la HAS interviennent quelques jours après la parution d'un décret au Journal officiel (JO) qui intègre les sociétés de téléconsultation dans le système de soins



Audrey Chaussalet

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !