15/11/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
service Texelart - Fotolia

Malgré les affaires (Lévothyrox, valsartan…), le niveau de confiance des Français dans les médicaments et les traitements qui leur sont prescrits reste élevé. C’est le premier enseignement du sondage réalisé par l’IFOP pour le groupe PHR du 23 au 24 octobre 2018 auprès d’un échantillon de 1 014 personnes. Ainsi, 89 % déclarent avoir confiance dans les ordonnances des médecins et 69 % dans les médicaments. De même, la confiance au médecin généraliste (94 %) et au pharmacien (92 %) est stable depuis 2 ans.

De bon augure au moment où les pharmaciens doivent s’atteler sur les services au patient. Ce sondage révèle que les conseils d’hygiène et de mode de vie, les dépistages et les contrôles des constantes sont ceux les plus attendus.

Bonne surprise : une large majorité est plutôt favorable aux programmes de prévention santé (82 %), à l’évaluation des dangers du domicile de la personne âgée (74 %), la préparation de semainiers ou de piluliers pour les vacances (74 %), la livraison d’ordonnances (72 %)… En revanche, une « petite » majorité est plutôt opposée aux téléconsultations avec une diététicienne ou un pharmacien. Sur la disposition des français à payer des services, les réponses entre les « opposés » et les « favorables » s’équilibrent, par exemple : 64 % et 55 % sont prêts respectivement à payer pour des vaccinations et des livraisons d’ordonnances, 57 % et 61 % ne le sont pas pour des bilans de médication et des programmes de prévention.

Autre signale fort de ce sondage : seulement 36 % des pharmaciens proposent des services en rapport avec la santé indépendamment de l’achat de produits. Il y a du pain sur la planche !






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 15/11/2018 à 17:21
    BREZHONEG
    alerter
    oui ,notre Profession a toujours été un circuit rassurant, et donc largement utilisé,souvent sans son accord,pour lancer de nouveaux produits ou services.Naguere,les petits pots et changes complets ont ,apres que nous ayons créé le marché , eté captés par les grandes surfaces-merci les pharmaciens-. Actuellement, les remedes miracles des magazines télé pour le mal de dos ,sont a demander a la Pharmacie....qui n'en n 'a pas,mais ce n'est pas grave, c'etait juste pour rassurer la vieille dame .Je me demande quel petit malin nous piquera la télé medecine en installant des cabines photomatons ameliorées ,quand les notres auront bien habitué le consommateur a la chose.....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Allez-vous attribuer une prime de fin d’année (ou une augmentation) à vos collaborateurs ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK