27/03/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Philippe Besset DR

Pour sa première conférence de presse ce mercredi 27 mars, en tant que président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), Philippe Besset, élu la veille à l’unanimité pour un mandat de trois ans, a souhaité livrer et commenter les résultats d’une campagne « éclair » lancée sur les réseaux sociaux quelques jours avant son élection. 

De ce sondage en ligne mené auprès de tous les pharmaciens, quelle que soit leur obédience, une question a particulièrement recueilli les suffrages des 2760 répondants. 90 % veulent la réunification des syndicats représentatifs de la profession. Lors de cette assemblée générale élective, une motion de réunification a été votée à l’unanimité, mandatant le nouvel homme fort de la rue Ballu « pour se rapprocher des syndicats départementaux qui, un jour, ont appartenu à la FSPF. » On se souvient que la dissidence et le départ de plusieurs syndicats départementaux, datant de 2001, avaient été à l’origine de la création de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO).
« Je vais proposer une réunification syndicale au niveau des départements mais, par voie de conséquence, elle sera aussi nationale ». Pour faciliter cette réunification, Philippe Besset précise que « la FSPF a toujours été d’accord sur les lettres de l’avenant n°11, pas sur les chiffres », et « qu’elle ne donne aucune condition. » La tâche s’annonce compliquée au vu de l’accueil plutôt glacial de Gilles Bonnefond, président de l’USPO, à cette demande de la FSPF. 

Pour réussir ce pari osé après tant d’années de séparation, Philippe Besset entend apporter certaines garanties à ce projet de réunification. « Les pharmaciens doivent se présenter en front uni à l’extérieur plutôt que divisé, explique-t-il. Dans les débats internes, les minorités doivent être respectées, ce qui n’avait pas été le cas lors de la scission de 2001 ». Pour éviter de retomber dans cet écueil, il propose « le concept d’un parlement qui représenterait la pharmacie à l’extérieur et qui permettrait aux opinions minoritaires de s’exprimer ».
La balle est maintenant dans le camp de l’USPO. Ce sujet sera très certainement à l’ordre du jour de sa prochaine assemblée générale qui se tiendra vendredi 29 mars.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 27/03/2019 à 19:39
    BREZHONEG
    alerter
    Si la fspf ,bien consciente que GAERTNER etait minoritaire sur le passage a la marge a l'honoraire, n'avait pas refusé de consulter la base avant de l'engager, on n'en serait pas là. N'importe quelle organisation fait valider son option avant signature,par un vote certes souvent manipulé, mais au moins il existe.Le petit noyau de la rue Ballu, se croit,lui, tout permis.Et Besset est le continuateur de ce qui fait que sur 22 000 officines, il n' y a 1/4 de cotisants repartis sur 2 organisations.Et on va sans doute voir bientot une nomination au Conseil Economique ,Social et Ecologique , pour services rendus ,sur proposition de nos seigneurs et maitres.....
  • 27/03/2019 à 22:18
    PF
    alerter
    quelle autre profession a un syndicat unique ??? on se croirait chez les soviets
  • 28/03/2019 à 09:13
    PIPO74
    alerter
    La question n'est pas d'avoir un seul et unique syndicat mais de ne pas être dans l'opposition systématique à ce que dit ou fait l'autre.

    Il y a de la place pour la FSPF et l'USPO à condition de travailler ensemble et de faire front commun sinon tôt ou tard les pharmaciens s'éloigneront du syndicalisme ou iront vers le plus puissant pour avoir une chance de se faire entendre et respecter.
  • 30/03/2019 à 07:03
    PF
    alerter
    quel accueil glacial ? l'uspo propose effectivement l'union de la profession, réunissant les syndicats, les étudiants, les groupements et l'ordre. Union faite depuis 2016 et qui avance en permanence sur des sujets communs qui, on peut le dire sont couronnés de succès : la vaccination, sans cette union n'aurait pas été rendue possible, là tout le monde a avancé ensemble, l'importance du pharmacien dans la loi santé, qui fait dire aux autres professions qu'il n'y en a que pour les pharmaciens. Mais c'est sûr que l'USPO, à l'unanimité et pas seulement Gilles Bonnefond ne voit pas d'un bon oeil l'OPA de fusion-dissolution clairement annoncée dans la video
  • 30/03/2019 à 07:09
    PF
    alerter
    breshoneg, d'après les nombreuses communications sur le sujet, les départements se sont réunis, ont voté, et les représentants des départements réunis en AG ont voté à leur tour. Les conventions sont signées par les syndicats qui parlent au nom de la profession, mais qui de base, défendent les adhérents qui les payent, l'indépendance financière étant obligatoire.
    On en serait où ? absents de la loi santé, et toujours à négocier le bout de gras ??? Sans aucun espoir d'obtenir autre chose de plus vu les coupes budgétaires ? On n'aurait pas signé, en plus des 345 M€ perdus en 3 ans d'honoraires à la boite, au lieu de stabiliser en 2018 et de croissance nette en 2019, on aurait encore perdu combien vu les baisses de prix et de volume ??? 100-150 M€ ??? et tout ce qu'on a obtenu parce qu'on a accepté de se réformer, on n'aurait rien. Et pire, et là dessus ils disent la même chose les deux syndicats : Macron leur a dit clairement : vous choisissez d'être des pros de santé, je vous protège, vous choisissez d'être des commerçants je vous challenge ( ouverture monopole et capital ). Donc on en serait là
  • 30/03/2019 à 07:14
    PF
    alerter
    et bien si Pipo74, la question est clairement l'OPA de fusion-dissolution de l'USPO.
    Personne n'est dans l'opposition systématique, et c'est bien montrer un total désintérêt des affaires en cours pour dire une chose pareille.
    L'union est effective depuis 2016, entre les syndicats, groupements, ordre, étudiants. Ils se réunissent très régulièrement, et avancent ensemble.
    Parler d'opposition systématique, c'est décidément très réducteur

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK