05/03/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener et François Pouzaud

En publiant un arrêté le 26 février rendant la sérialisation obligatoire, le ministère de la Santé instaure du même coup un régime de sanctions applicables aux pharmaciens. Une action qu’a condamné Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) lors de son huitième afterwork le 4 mars.Le ministère agit en effet sous la pression de la Commission européenne qui réclame une sanction contre la France. L’EMVO, l’organisation européenne en charge de la vérification des médicaments, a écrit à la Commission européenne le 21 octobre 2020 pour qu’elle envisage d'appliquer l'article 258 TFUE* à l'encontre de la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 05/03/2021 à 14:16
    Solu
    alerter
    La réaction dd la fédé, n’a-t-elle aucune autre ambition que de dénigrer l’USPO !!? Ne serait-il pas judicieux de trouver un terrain d’entente intelligent qui aide les officinaux à s’adapter mieux aux réformes nécessaires à accueillir les prochaines générations de pharmaciens !!?

    Cette dichotomie nous dessert plus qu’elle n’honore notre profession !!
  • 05/03/2021 à 16:28
    tnttnt
    alerter
    Le problème, c'est que c'est un peu la double peine de devoir payer (2 fois en plus, France MVO et le LGO...) pour quelque chose qui va impacter notre quotidien sans rien nous apporter. Donc il a raison de mettre en avant la facturation de ce "service". Moi c'est pour ça que je ne me suis pas encore lancé même si je sais que je n'aurai bientôt plus le choix...
  • 05/03/2021 à 16:30
    tnttnt
    alerter
    Après, sur la gueguerre des syndicats, je suis sur le facebook de l'USPO et ce n'est malheureusement pas plus reluisant. Il n'y en a pas un pour relever le niveau...
  • 06/03/2021 à 10:58
    OJF
    alerter
    Je suis en sérialisation. Les promis ne peuvent plus être facturés d'avance. La patiente devra attendre de nouveau à la réception de la commande que l'on fasse une seconde facturation. Ce système nous fait perdre du temps. Il n'est pas penser pour faciliter la vie des officines. Et je paie en plus pour me compliquer la vie.
  • 06/03/2021 à 14:42
    BREZHONEG
    alerter
    En Sociologie,j'ai appris que le but de toute reglementation,c'est de croitre et embellir. L'Acte de Delivrer au comptoir ne prend plus que 20% du temps consacré au produit délivré,, entre l'acte de le receptionner et l'acte d'en valider le paiement quand il sort de la pharmacie.Les formalités nombreuses ont ouvert la porte a l'utilisation de machines electoniques de plus en plus nombreuses,qui provoquent sur notre compte bancaire des prelevements automatiques permanents.Tout ceci est volontairement provoqué, car il faut fabriquer de l'activité et de la relance, Ces braves classes moyennes y pourvoiront.Et pour que ça continue, apres avoir eu (un peu) d'evolution modernisante au debut,le filon etant epuisé, on voit arriver de l'evolution peu utile mais obligatoire.Et obligatoirement devant etre payée seulement par nous.Alors,puisque la Serialisation est une protection pour la Santé de la Société ,c'est la Collectivité qui doit la financer. Halte aux normes changeantes pour des raisons fallacieuses,halte aux terminaux bancaires dediés à des echanges commerciaux à 2 balles, etc !!! ,Les elections approchent, le raz le bol aussi !
  • 06/03/2021 à 14:49
    BREZHONEG
    alerter
    En Sociologie,j'ai appris que le but de toute reglementation,c'est de croitre et embellir. L'Acte de Delivrer au comptoir ne prend plus que 20% du temps consacré au produit délivré,, entre l'acte de le receptionner à l'arriere--pardon, en Backstage,comme on dit en Bad French-- et l'acte d'en valider le paiement quand il sort de la pharmacie.Les formalités nombreuses ont ouvert la porte a l'utilisation de machines electoniques de plus en plus nombreuses,qui provoquent sur notre compte bancaire des prelevements automatiques permanents.Tout ceci est volontairement provoqué, car il faut fabriquer de l'activité,de la fausse valeur et de la relance, Ces braves classes moyennes y pourvoiront.Et pour que ça continue, apres avoir eu (un peu) d'evolution modernisante au debut,le filon etant epuisé, on voit arriver de l'evolution peu utile mais obligatoire.Et obligatoirement devant etre payée seulement par nous.Alors,puisque la Serialisation est une protection pour la Santé de la Société ,c'est la Collectivité qui doit la financer. Halte aux normes changeantes pour des raisons fallacieuses,halte aux terminaux bancaires dediés à des echanges commerciaux à 2 balles, etc !!! ,Les elections approchent, le raz le bol aussi !
  • 06/03/2021 à 22:10
    Phil34
    alerter
    Encore une contrainte absurde ! Si le but est d’éviter les faux médicaments, ce n’est pas de notre fait mince ! Les faux médocs se retrouvent sur des sites internet sans scrupules et dans certains pays défavorisés la plupart du temps. Pas dans nos officines que je sache !!!! Que chacun fasse son travail aux frontières et sur internet . La dgccrf ferait mieux de s’y atteler plutôt que de chercher une facture de masque de mars 2020 et l’affichage des prix sur le registre adéquat...
    boycottons cette mesure absurde
    En colère ! :-(

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK