14/12/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
QRCode, AMM, Datamatrix, sérialisation, médicament Geralt/Pixabay

A l’issue de son assemblée générale de fin novembre, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) a décidé de quitter le collège sérialisation du CIP « France  MVO », l’organisme chargé de la mise en place de la sérialisation en France. Elle explique son départ par le fait que la mise en œuvre de ce dispositif en application de la directive « médicaments falsifiés » n’est d’aucun apport, n’améliore pas la sécurité de la dispensation et ne permet pas d’assurer la traçabilité des produits délivrés. En outre, la sérialisation n’offre qu’une vision purement logistique du rôle du pharmacien d’officine.
Considérant qu’il y a mieux à faire pour améliorer la qualité et la sécurité des dispensations, la FSPF a transmis, comme elle l’avait annoncé, des propositions au ministère de la Santé en faveur d’une véritable traçabilité de la dispensation, dans l’espoir qu’il reprenne ce dossier en main. 

Ces propositions sont au nombre de quatre : 
1) mise en place d’un dispositif de vérification des médicaments lors de leur réception à l’officine dans le respect des recommandations édictées par l’Ordre des pharmaciens après avis des organisations représentatives des pharmaciens d’officine ; 

2) évolution des règles de traçabilité, inscription automatique des éléments dans l’historique patient sans double saisie pour le pharmacien ; 

3) procédures de désactivation adaptables aux situations rencontrées lors de la dispensation (gestion des manquants, PDA, dispensation en urgence, etc.) ;

4) retour du médicament au distributeur en échange d’un avoir en cas de message d’alerte à la réception du médicament à l’officine.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 14/12/2018 à 18:15
    tnttnt
    alerter
    Ca fait des mois qu'ils sont partie prenante et maintenant ils changent d'avis... Et ca va encore être le bordel, comme d'habitude...
    Les boites de médicaments sont désormais scellées ce qui est une bonne chose. Et au moins la sérialisation empêchera les pharmaciens peu scrupuleux de recycler les boites Cyclamed !!
    Et la disparition (il était temps !!) des codes barres permettra une gestion automatisée des périmés.
    Quelle bande de bras cassés...
  • 14/12/2018 à 21:05
    ouf
    alerter
    Gros problème pour les officines de campagne avec des débits internet dérisoires
  • 15/12/2018 à 14:40
    BREZHONEG
    alerter
    Et quand le code est noir sur fond noir,(ou autre probleme) il y a un plan B?
  • 20/12/2018 à 14:23
    Pharmacien 95
    alerter
    Heureusement ça bouge parce que le plan À De USPO présenté à Pharmagora cetait plutôt de se plier à tout car soit disant on n'avait pas le choix

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK