21/06/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Début juin, les syndicats pharmaceutiques ont été alertés par la Direction générale de la santé (DGS) que la Commission européenne allait mettre à exécution ses menaces de sanctions financières à l’égard de la France, et que par voie de conséquence, le gouvernement allait remettre au goût du jour les pénalités financières prévues initialement dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2022 (disposition retirée in fine de la loi car retoquée par le Conseil constitutionnel) pour les pharmaciens qui n'entraient pas dans le dispositif de sérialisation. Depuis février 2021, la sérialisation fait partie des bonnes pratiques ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 21/06/2022 à 22:40
    mik68
    alerter
    A date, quelle sanction une officine qui ne s’est pas lancée dans la serialisation risque-t-elle ?
  • 22/06/2022 à 09:18
    erwann
    alerter
    Quelle que soit la sanction prévue, de toute façon je ne la règlerais pas. Je ne débourserais pas un centime pour ce truc inutile et imposé de force. Il suffirait que 100% des pharmacies refusent pour que leurs sanctions soient irréalistes.
  • 22/06/2022 à 10:15
    tnttnt
    alerter
    On en rediscutera quand tu auras reçu l'amende :D
  • 22/06/2022 à 10:34
    TERMINATOR
    alerter
    Erwann ,je suis d'accord avec vous, la sanction financiere a ete retoquee par le conseil d'etat
    Je n'accepterai pas que le conseil de l'ordre , organe inutile me sanctionne, j'ai deja un avocat sur le dossier
    Franchement ,je me ferais un plaisir de secouer le cocotier pour faire tomber les fruits pourris
  • 22/06/2022 à 10:36
    TERMINATOR
    alerter
    Et en plus merci les syndicats qui une fois de plus ne servent a rien pour nous defendre
    Plus d'adherents , plus de syndicats
    Retournez au taff les pseudo chefs des syndicats minables
  • 22/06/2022 à 10:58
    BREZHONEG
    alerter
    En effet, si on ne cotise plus,cette greve des adhesions rendra leur agrémént par le Ministere de "representatifs" completement périmé...Ils descendront au niveau de l'UNPF,qui lui a deja perdu la représentativité. Meme si ,financierement,ils ont d'autres ressources que les cotisations.
  • 23/06/2022 à 15:32
    Pharma44
    alerter
    100% d'accord !!
    Ca fait déjà 3 ans que je ne cotise plus à l'Ordre, ils ne servent à rien !!
  • 23/06/2022 à 17:42
    galenus
    alerter
    "ils ne servent à rien !!" : Si si, ils vont te convoquer en conseil disciplinaire...
  • 23/06/2022 à 18:19
    erwann
    alerter
    tnttnt: l'amende je l'enverrais au conseil de l'ordre. On paye déjà bien assez de trucs inutiles (voir délétères), moi je dis stop!
  • 23/06/2022 à 20:42
    galenus
    alerter
    Aux AAARMES Pharmaciens !
    Formez vos bataillons !
  • 24/06/2022 à 07:59
    tnttnt
    alerter
    @erwann : si tu arrives à t'en convaincre, c'est déjà pas mal ;)
  • 26/06/2022 à 09:55
    Flipper95
    alerter
    Nous avons besoin de syndicats et de syndicats plus forts. C’est à dire plus de moyens et , surtout d’une base mobilisable. Ce n’est pas le cas. La sérialisation c’est l’Europe telle qu’on ne l’aime pas. Manque de personnel et nouvelles tâches, c’est pas le moment de compliquer la délivrance des médicaments.
  • 26/06/2022 à 18:05
    pierrick
    alerter
    Quelle stupidité, une usine à gaz qui nous impose de nouveaux investissements et se révèle chronophage..... Enfin bref, ce qui m'interpelle, c'est pourquoi d'un coup, tous nos syndicat, le conseil de l'ordre montent au créneau pour nous pousser coûte que coûte à nous conformer à ce dictat?? Quelle mouche ministérielle a bien pu les piquer?
  • 27/06/2022 à 11:17
    tnttnt
    alerter
    Pas certain que tu te sois lancé dans le processus car absolument pas chronophage
  • 27/06/2022 à 12:39
    Breizatao
    alerter
    Pour faire simple : c'est du droit européen, voté par des députés européens élus, avec obligation des transcription dans les lois françaises . Si non application, sanction de la part de l'europe de l'état français qui ira dire au conseil de l'or re: à la caisse !
    On parle de centaines de millions d'euros.
    Les syndicats , le conseil de l'ordre, les députés et les ministres n'y peuvent rien. Cela s'appelle la démocratie : les textes s'appliquent.
    Je ne parle pas de l’utilité de la chose mais du processus.
    Donc soit ça se fait soit on paye très cher...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Envisagez-vous de mettre en place un dispositif de téléconsultation dans votre officine ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !