21/01/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Dans le but de préparer l’arrivée de la sérialisation en officine, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) a lancé une enquête auprès des pharmaciens d’officine afin de savoir comment et avec quel équipement ils contrôlent la réception des commandes. Près de 3000 pharmacies ont répondu en 3 jours, ce qui montre l’intérêt que la profession porte au sujet. « Si un nombre significatif de pharmacies sont équipées du matériel nécessaire, un changement des pratiques, une évolution logicielle et un investissement matériel pour beaucoup sont encore nécessaires pour réaliser la désactivation au déballage », retire Philippe Besset, vice-président de la FSPF, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 21/01/2019 à 20:44
    Pharmaciencensure
    alerter
    Quelle idée saugrenue de vouloir désactiver les codes dès la réception puisque cela signifie que le médicament est retiré définitivement du circuit sans possibilité de retour au labo ou au grossiste.
  • 22/01/2019 à 06:12
    MAURICE
    alerter
    Je demande un honoraire de sérialisation, que j'estime devoir être de 150 millions, vu la surcharge de travail, qui en résulte.
    L'idée même de la sérialisation, appliquée à l'officine, me parait loufoque.
  • 22/01/2019 à 09:32
    tnttnt
    alerter
    @Pharmaciencensure : 100% d'accord. Et en plus cela ne sécurisera en rien de circuit de dispensation...
    Je veux bien bosser plus pour qu'il y ait un intérêt au final mais dans ce cas, on bosse pour rien, c'est stupide.
  • 22/01/2019 à 09:34
    cf
    alerter
    Upso va proposer un honoraire à la boite, selon la largeur, selon la longueur,selon la hauteur de la boite, selon la molécule, selon le nombre et la couleur des comprimés, selon le poids, Etc pour cette sérialisation.Cela va bien compléter leurs choix kafkaïens... Mais on a bien négocié selon Mr Bonnefond qui se réjouit tous les jours de l'évolution de la profession qui est de ..... je ne me souviens plus trop ....classer et vendre des boites....à ...des patients....Ah oui je me rappelle..... on délivre des ordonnances
  • 22/01/2019 à 09:53
    cf.
    alerter
    De toute façon la sérialisation doit se faire au moment de la vente, jamais à la réception .Cela interdit par exemple, les nombreux retours produits défectueux de plus en plus fréquents ( valsartan, irbesartan...), et les rétrocessions
  • 25/01/2019 à 07:35
    rab74
    alerter
    fini les dépannages entre confrères pour le plus grand bien du patient, finie la facturation à priori d'un produit manquant pour livraison le lendemain, bonjour les engueulades en fin de facturation "ah celui là je le veux pas, j'en ai encore", bonjour la longueur des tickets vitale (12 doliprane=12 lignes)et le temps passé à scanner 84 Efferalgan dans un carton...on ne savait pas quoi faire pour s'occuper, on a trouvé! je l'ai déjà proposé, mais réellement: que ces décideurs-inventeurs viennent en stage 1 ou 2 mois dans mon officine, histoire de valider leurs, disons, idées! le terrain, y que ça de vrai! d'autant que la cpam, déjà pas au point sur les honoraires particuliers, ne semble pas plus à jour sur ce problème des lignes multiples...gare la trésorerie!
  • 25/01/2019 à 08:34
    jpf
    alerter
    La sérialisation ne concerne que les médicaments à PMO.
  • 25/01/2019 à 09:15
    fabunio
    alerter
    Bien d'accord sur la surcharge de travail et le surcoût que cela occasionne pour une efficacité qu'il est difficile d'estimer. Pourtant @rab74 il faut se renseigner un peu avant de crier au loup, la sérialisation ne concerne pas les efferalgan! De plus les dépannage ainsi que les facturations à priori seront toujours possibles...
  • 25/01/2019 à 10:25
    cf.
    alerter
    Et si Mr Bonnefond et Mr Gaetner pour une fois disaient NON à la sérialisation, trop compliquée et inutile.S'ils montraient les dents au lieu d'afficher leurs éternels sourires niais d'autosatisfaction ...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK