08/10/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
anxieux, inquiet, stress, argent Pixabay

La Cour des comptes a publié ce 8 octobre son rapport annuel sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale. Premier constat : « Alors que la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 avait prévu un retour à l’équilibre en 2019, le déficit va au contraire fortement s’aggraver ». En effet, selon le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020, le régime général et le fonds de solidarité vieillesse (FSV), devraient présenter un déficit de 5,4 Md€ en 2019 et de 5,1 Md€ en 2020, contre 1,2 Md€ en 2018. « Cette brusque dégradation interrompt la trajectoire de retour à l’équilibre engagée en 2011. Il convient d’accélérer le retour à l’équilibre, désormais prévu pour 2023, en accentuant l’effort de maîtrise des dépenses », observe la Cour des comptes.

La Cour formule donc 42 recommandations visant « à assurer un retour pérenne à l’équilibre financier de la sécurité sociale, à rendre plus sélectif le recours aux revenus de remplacement, à accélérer la transformation de notre système de santé et à amplifier la modernisation de la relation de service de la sécurité sociale avec les assurés ». Ces préconisations portent sur les « niches sociales » qu’il conviendrait de rationaliser, les indemnités journalières avec une maîtrise des arrêts de travail, les pensions d’invalidité, la politique des greffes dont la chaîne doit être mieux organisée et l’assistance médicale à la procréation dont l’efficience doit être renforcée.

La Cour recommande également de mieux redéfinir les dispositifs de départ à la retraite à taux plein avant l’âge légal ou à l’âge légal. En effet, l’assouplissement des règles en 2012 a conduit en 2017, à près d’un départ sur deux à la retraite dans le cadre de ces dispositifs. Les transports sanitaires sont de nouveau dans le viseur de l’institution, ainsi que les actes et consultations externes à l’hôpital. Enfin, la Cour estime que la transformation numérique de la relation de service des caisses de sécurité sociale avec les assurés doit être amplifiée, notamment en généralisant les formalités en ligne et en proposant des téléservices pour déclarer les événements de la vie (grossesse, naissance, séparation, départ à la retraite, perte d’un conjoint).






Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 09/10/2019 à 12:33
    BREZHONEG
    alerter
    La Cour des Comptes n'a qu'a mettre dans son rapport la proposition Hirsch-Tabuteau-terra Nova d'etendre a toute la France la Secu d'Alsace, et le deficit (d'ailleurs petit), c'est réglé. Ou alors elle recule devant le Tabou,....et elle perd toute credibilité.
  • 09/10/2019 à 17:44
    Phar76
    alerter
    Merci la cmu

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK