25/01/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener

« On devait apprendre à dispenser des anti-dépresseurs, pas à en prendre. » C’est par cette phrase que débute le communiqué de presse de  l’ANEPF (Association nationale des étudiants en pharmacie de France), diffusé ce 25 janvier. Depuis plusieurs semaines, l’ANEPF alerte les pouvoirs publics et le grand public sur la sangé mentale des étudiants en santé et notamment en pharmacie. Selon une enquête réalisée par Ipsos pour la FAGE, la Fédération des associations générales étudiantes, 23 % des étudiants avouaient avoir eu des pensées suicidaires pendant le premier confinement. Et les mesures annoncées par Emmanuel Macron (repas à 1 euro pour ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !