28/11/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener

Lors de la 31e Journée de l’Ordre, Martine Denis-Linton, conseiller d’Etat et président de la chambre de discipline du Conseil national de l'ordre des pharmaciens (CNOP), a fait le point sur la jurisprudence ordinale. En 2017, le nombre de plaintes auprès des conseils régionaux et centraux a augmenté de 23,7 % par rapport à 2016 (381 plaintes en 2017 contre 308 en 2016). C’est la section A (titulaires d’officine) qui enregistre la quasi-totalité des plaintes (327). Autre fait important : 22,1 % des plaignants sont des particuliers contre 18 % l’année précédente. Martine Denis-Linton a également souligné qu’il y a avait ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 28/11/2018 à 20:59
    ordre nouveau
    alerter
    Et en plus l'ordre prend systematiquement fait et cause pour le patient !
    Il nous coute cher cet ordre
  • 29/11/2018 à 07:42
    rab74
    alerter
    une petite question: les assistants, on les paye comment quand le CA est fait de 30% de produits très chers, qui rapportent 80euros/boite et font changer de tranche de CA?
    que fait notre CO pour contraindre ABBOTT à livrer les FreeStyle libre en temps et heure? Que fait le CO quand il favorise un transfert qui rapproche une grosse pharmacie d'une petite? 30% de plaintes de particuliers, le reste c'est nos instances sur des cacahuètes: prix trop bas, affichage "outrancier" (pas pour tout le monde)etc etc...
  • 29/11/2018 à 10:06
    cabernet
    alerter
    et que fait le CO contre les pseudo labo qui vendent des plantes au monopole ou avec des indications thérapeutiques dans les biocoop ou par correspondance ? que fait il contre les officines ouvertes tenues par les vétérinaires ? contre les détournements de prescriptions des hospitaliers au profit de prestataires ? ...
  • 29/11/2018 à 13:21
    Petitsilex
    alerter
    Le CO de la nouvelle Aquitaine avec comme président mR Beguerie m a attribué un blâme en 2016 car j employais mon adjointe à 27 h au lieu de 35 h ( malgré son accord) alors vous savez je n attends plus rien de ses ordres poussiéreux et hautains qui nous dédaignent nous les pharmaciens besogneux !pour votre information ils étaient 15 pharmaciens pour me juger ce jour là le repas qui leur a été servi a dû être payé par nos cotisations !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Après la relance de la DGS, allez-vous lancer la sérialisation dans votre officine dans les prochaines semaines ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK