Rosp : efficientes, les prescriptions des médecins ? - 28/04/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
28/04/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Rosp : efficientes, les prescriptions des médecins ?

Getty Images/iStockphoto

Les médecins perçoivent, en 2022, une rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp) moyenne de 5 113 € par généraliste (+ 1,1 %) et 1 837 € par spécialiste (+3,2 % pour les cardiologues, gastroentérologues et endocrinologues). Ce qui traduit « ainsi une amélioration globale des objectifs de santé publique suivis et l’investissement des médecins dans ce domaine », note l’Assurance maladie dans son communiqué du 28 avril. « Au total, le montant versé au titre de la Rosp du médecin traitant de l’adulte et de l’enfant, et du forfait structure pour l’équipement du cabinet médical atteint en moyenne 9 151 € pour les 51 661 médecins généralistes rémunérés en 2022 », ajoute l'Assurance maladie.

Les indicateurs sont majoritairement en hausse en 2022, et notamment les indicateurs pour la prévention : + 1,4 point pour le dépistage du cancer colorectal, + 1,2 point pour le dépistage du cancer du sein et + 0,9 point pour le dépistage du cancer du col de l’utérus. La prévention de l'iatrogénie médicamenteuse affiche également de « bons résultats » pour l'Assurance maladie : - 0,8 point pour les prescriptions de benzodiazépines anxiolytiques et - 0,5 point pour les hypnotiques, et les prescriptions de psychotropes restent stables. L’indicateur général « moins prescrire d’antibiothérapie » augmente de 3,8 points mais reste à un niveau inférieur à l'avant Covid-19 (27,2 traitements pour 100 patients en 2019, versus 32,9 ; oblectif cible : 20 %). L’indicateur d’antibiotiques générateurs d'antibiorésistance est lui « bien orienté » (- 1,1 point).

La prescription dans le répertoire d’antihypertenseurs et autres traitements progresse respectivement de + 1,1 et + 5,7 points. La progression de la prescription de biosimilaires se poursuit « activement » à 38,6 % de boîtes prescrites (+ 6,0 points). Amélioration aussi des bonnes pratiques de prescription chez l’adulte concernant les inhibiteurs de la pompe à protons (- 1,8 point sur les prescriptions) et des bonnes pratiques de prescription des antiagrégants plaquettaires par aspirine en prévention primaire ou secondaire du risque cardiovasculaire (+ 0,5 point).

En revanche, les indicateurs de prévention grippe sont en recul : la vaccination antigrippale du sujet à risque perd 3,5 points par rapport à l’avant Covid-19 (33,6 % en 2022) mais la vaccination des patients de 65 ans et plus reste à un niveau supérieur à 2019 (60,1 % en 2022). La prescription de statines dans le Répertoire des génériques est quant à elle « mal orientée » avec un indicateur qui perd 2,7 points.



Anne-Hélène Collin

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !