Revalorisation des actes pharmaceutiques : trois gros dossiers sur la table en 2022 - 10/02/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
10/02/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Revalorisation des actes pharmaceutiques : trois gros dossiers sur la table en 2022

Priorités en 2022 aux grands conditionnements, à l’honoraire de l’acte vaccinal et aux rémunérations sur les objectifs de santé publique (ROSP), telles sont les demandes formulées par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) auprès de l’Assurance maladie, dans le cadre des négociations sur la convention pharmaceutique.
Getty Images/iStockphoto

Depuis le 15 octobre 2021, l’honoraire sur les grands conditionnements est de 2,70 €, mais seulement sur certaines catégories de conditionnements trimestriels. Dans sa proposition soumise aux syndicats, l’Assurance maladie souhaite baisser cet honoraire à 2,55 € et l’appliquer à l’ensemble des grands conditionnements. La FSPF et l’USPO l’ont rejetée. La FSPF demande 2,70 € d’honoraires pour tous les grands conditionnements, soit environ un gain de 60 M€ pour le réseau, et l’USPO réclame un honoraire supérieur avec un minimum de 2,70 €. « Nous souhaitons un honoraire de 3 €, mais si nous n’obtenons que 2,70 €, nous demandons que la décote de 10 % soit également appliquée aux laboratoires pharmaceutiques », précise Pierre-Olivier Variot, président de l’USPO.

Dans la perspective de la vaccination étendue aux adultes, les deux syndicats réclament en chœur la revalorisation de l’acte vaccinal de 6,30 € (prix en vigueur pour la vaccination grippe contre remise d’un bon de prise en charge) à 15 €. « La vaccination contre le Covid-19 ne fait pas l’objet de cette discussion tarifaire et ne pourra être discutée qu’une fois que notre pays sera sorti de l’état d’urgence sanitaire », estime Philippe Besset.

Enfin, sur les rémunérations sur objectifs de santé publique (Rosp), la FSPF et l’USPO veulent remettre en selle dès cette année la Rosp générique, qu’aucun pharmacien ne touchera en 2022 sur l’exercice 2021. Les syndicats réclament également que la Rosp générique 2022 (paiement en 2023) soit intégrée dans une Rosp plus globale, incorporant les médicaments hybrides et les biosimilaires, qui, en matière de substitution, sont des ressorts de croissance.

Une ultime séance de négociation se tiendra mardi 15 février après-midi au siège de l’Assurance maladie. Les deux syndicats présenteront alors une proposition commune, et à partir de celle-ci, le dg de l’Assurance maladie proposera un projet de texte finalisé pour une éventuelle signature en cas d’accord des parties.



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 10/02/2022 à 20:26
    Jean64
    alerter
    FSPF trop frileux!
  • 11/02/2022 à 09:41
    Jeum37
    alerter
    Que de complexité !
    De toute façon, l’enveloppe est globale donc si l’on a un peu plus de ceci, on recevra un peu moins de cela. Autant faire simple: la sécu veut supprimer les ROSP, réduire les honoraires et rechigne à rémunérer nos services ? Rappelons-nous que nous sommes des commerçants et demandons une marge commerciale sur l’ensemble des produits (et pas seulement jusqu’à un plafond au-delà duquel on ne gagne plus rien). Les calculs seront bien plus faciles à faire et on pourra alors parler de l’enveloppe annuelle pour la pharmacie. Le combat des syndicats sera alors évident: éviter que l’enveloppe ne se réduise ! Le reste n’est qu’un jeu de vases communiquants, histoire de compliquer la lecture de notre rémunération (en baisse chaque année).
  • 11/02/2022 à 19:11
    BREZHONEG
    alerter
    Ben oui : retour à la marge au pourcentage visible, aisément compréhensible, et protectrice contre l'inflation (toujours pas évoquée dans leurs discussions, semble t il)....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !