20/04/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
cochon, argent, économies, tirelire, pharmacie Pixabay

Entre les annonces et prévisions des syndicats sur l’économie de l’officine et les chiffres qui sortent des bilans comptables, il y a toujours un décalage important. Après les statistiques de CGP publiées le 6 avril dernier, c’est encore le cas avec celles de KPMG présentées en avant-première dans ses locaux de Paris-La Défense jeudi 19 avril. 

Réalisées auprès d’un échantillon représentatif de 532 officines ayant clos leur exercice de 12 mois sur les années 2017 et 2016, les analyses de KPMG portant sur la pharmacie moyenne (CA de 1,627 M€ en 2017) montrent que tous ses ratios sont au vert. 
Son activité (total des ventes, des honoraires de dispensation, des ROSP et services) progresse de 1,2 %, et dès que l’on monte en taille, l’évolution est encore plus favorable (+ 3,1 % pour les CA supérieurs à 2,2 M€). Les officines de centre commercial, du fait d’une part de CA à TVA 2,1 % plus faible que la moyenne, affichent même + 6,2 %. 
Une analyse plus fine montre que, malgré les baisses de prix et des volumes, les ventes de médicaments remboursables progressent très légèrement en valeur de 0,4 %. Cependant, le gros de la croissance est assuré par le selfcare (automédication, dispositifs médicaux, compléments alimentaires) en hausse de 2,6 % et la parapharmacie (+ 4,2 %). 
  
Dans le même temps, la marge (égale au CA défini plus haut moins les achats retraités des coopérations, rétrocessions et ristournes) progresse en valeur (+ 1,7 %) plus que le CA, d’où un taux de marge brute également en progression : + 0,4 point par rapport à 2016 à 32,4 %, soit le plus haut niveau sur les dernières années. Une marge qui progresse dans tous les secteurs d’activité, y compris sur le remboursable (+ 0,8 %), cette progression prenant en compte les compléments de marge provenant des remises, ristournes et autres coopérations commerciales, hissant ainsi le taux de marge sur le remboursable à 32,2 % en 2017.

Les frais de personnel de la pharmacie moyenne ayant été contenus l’an dernier (+ 0,6 %), la rentabilité progresse logiquement (+ 2,9 %) mais cette performance doit être relativisée en raison d’un recul de ce ratio de 2,3 % en 2016.  
En dépit de ce bilan très flatteur pour l’officine, les analyses de dispersion de KPMG montrent des chiffres particulièrement préoccupants pour les officines les plus vulnérables. Ainsi, sur l’activité globale, la marge et la rentabilité, plus de 45 % des officines de l’échantillon enregistrent une évolution négative. Signe d’une situation générale somme toute fragile du réseau.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 20/04/2018 à 20:12
    PF
    alerter
    tout va bien, mais pas pour tout le monde !!! bref, circulez, il n'y a rien à voir. Crevez tranquille, les gros CA sont là pour faire la fête sur vos cadavres !!! Et ils en sont fiers
  • 21/04/2018 à 09:11
    BREZHONEG
    alerter
    Ne ps oublier ,10 400 fermetures !....mais on est préoccupé par les deserts, chez les enarques! si,si, sincerement !
  • 21/04/2018 à 09:43
    MAURICE
    alerter
    45% des officines enregistrent une évolution négative.
    Quand je pense que nos syndicats, nous expliquent, que si ils mettent en place une rémunération digne de UBU c'est pour qu'il n'y ait pas de perdants?
    Enfin les shadoks qui nous gouvernent doivent être satisfaits.
  • 23/04/2018 à 11:53
    swannn
    alerter
    et 10 000 pharmaciens ont plus de 55 ans (interfimo)
  • 29/04/2018 à 12:56
    Le Diseur
    alerter
    La force d'un groupe ne veut absolument pas dire que les individus du groupe sont forts.

    Vraiment étonnant de la part des experts.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK