Reprise des produits de contraste : radiographie d’un grand flou - 26/01/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
26/01/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Reprise des produits de contraste : radiographie d’un grand flou

Getty Images

Dans un communiqué diffusé le 24 janvier, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) révélait que « certains grossistes-répartiteurs ont fait évoluer leurs conditions de reprise et informent leurs clients qu’ils n’acceptent plus les retours des produits de contraste. » Nous avons donc sollicité les principaux acteurs afin de confirmer cette information. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les choses ne sont pas claires. Alliance Healthcare est le seul répartiteur à l’avoir démentie, en précisant : « Alliance Healthcare Répartition n’a communiqué aucune consigne à ses pharmaciens-clients. Des stocks seront disponibles jusqu’à fin février 2024 afin d’être en conformité avec nos obligations pharmaceutiques. » De son côté, l’OCP explique que « le sujet n’est pas chez les grossistes mais chez les laboratoires fabricants pour savoir s’ils reprendront les stocks des grossistes-répartiteurs après le 1er mars. » La CERP Rouen renvoie vers la Chambre syndicale de la représentation pharmaceutique (CSRP). CSRP dont le délégué général, Emmanuel Dechin, ne cache pas que le sujet est délicat. « Dans un premier temps, les laboratoires ont fait savoir aux grossistes-répartiteurs qu'ils ne reprendraient pas leurs stocks, confie-t-il. Mais face aux risques de rupture que pourraient générer cette position, il semble que le ministère de la Santé soit intervenu et ait convaincu les fabricants d'assouplir leur position. Aux dernières nouvelles, certains laboratoires accepteraient le cas échéant de reprendre les stocks des grossistes-répartiteurs, mais pas ceux en provenance des pharmacies d'officine. » Dans ce contexte on ne peut plus incertain, où tout se conjugue encore au conditionnel, la FSPF invite une nouvelle fois les pharmaciens à faire preuve de prudence. « Afin d’éviter un surstock de produits de contraste difficilement vendables à partir du 1er mars 2024, nous vous recommandons de limiter, dès maintenant, vos approvisionnements aux besoins de vos patients », indique-t-elle en ajoutant qu’elle « sera vigilante sur les conséquences de cette mesure pour les pharmacies d’officine, en particulier en matière de reprise des produits déremboursés par les laboratoires. »



Yves Rivoal  

Les dernières réactions

  • 26/01/2024 à 13:22
    Dante
    alerter
    Alliance c'est très bien, ils ne disent pas qu'ils reprennent mais tout est manque fabriquant chez eux
  • 26/01/2024 à 14:59
    smartiz19
    alerter
    Quel bazar, pourquoi ne pas permettre pendant l'année en cours de liquider les stocks pharmaciens et grossistes répartiteurs !

    Pourquoi créer la tension, et provoquer tant d'interrogations.
    Depuis 1 an, personne n'a songé à assurer une "transition" ?
  • 26/01/2024 à 19:36
    X
    alerter
    Cela fait déjà bien longtemps que nos divers grossistes ne reprennent plus les injectables, alors ça ne change pas grand chose.
  • 27/01/2024 à 12:50
    OJF
    alerter
    Quid de la sérialisation ?
  • 29/01/2024 à 12:24
    nhl
    alerter
    Les produits de contraste n'ont pas de numéro de série, bien qu'ils soient listés .
  • 30/01/2024 à 12:13
    équipe de choc
    alerter
    pas de stock en produits de contraste.
    on n'a pas attendu les consignes des syndicats !!!
  • 30/01/2024 à 23:48
    JMM
    alerter
    Il y a bien longtemps que l'on n'a plus de stock en produit de contraste.
    Les syndicats sont bien gentils.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !