20/11/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Avec l’évènement majeur de ce mardi 19 novembre – la signature d’un avenant permettant un « rééquilibrage économique » de l’avenant n°11 à la convention pharmaceutique, par Nicolas Revel, directeur général de la caisse nationale d’assurance-maladie (Cnam), et Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) – on en aurait presque oublié la réunion, dans la matinée, de l’observatoire du suivi de la rémunération officinale. Une séance, dans l’ombre, mais également faussée, dans la mesure où les seuls chiffres validés portent sur la rémunération (marge réglementée + honoraires) des 6 premiers mois de l’année 2019. Les syndicats pharmaceutiques et l’Assurance maladie ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 20/11/2019 à 11:10
    cf
    alerter
    les officines de moins de 1 M de chiffre d'affaires (CA) ont perdu 6 500 d'excédent brut d'exploitation entre 2017 et 2018, autant qui échappe au titulaire pour rembourser son emprunt, améliorer son niveau de trésorerie et se rémunérer», constate Joël Lecoeur, président du groupement CGP. Les titulaires de pharmacies de CA inférieur à 1 M s'octroient d'ailleurs une rému nération modeste de 20 K en moyenne, selon CGP.
  • 20/11/2019 à 11:11
    cf
    alerter
    Par contre 15000 euros de ROSP annuels sont donnés à chaque généraliste en 2019

    Cherchez l'erreur
  • 20/11/2019 à 19:18
    BREZHONEG
    alerter
    Efectivement,il serait plus juste de tenir compte de ce que le pharmacien exploitant a prélevé pour vivre (compte classe 1 -108) plutot que le benefice ,qui ne represente plus rien de son pouvoir d'achat,avec des amortissements qui ,en disparaissant , le rende imposable au maximum sur un revenu ,disons, irréel.
  • 21/11/2019 à 09:30
    cf
    alerter
    Suite ....3 589 pharmacies n’ont qu’un seul titulaire exerçant lui-même sans adjoint. Le chiffre d’affaires (CA) HT des pharmacies de moins de 1 M€ de CA a diminué de 2,09 % entre 2017 et 2018 et l’excédent brut d’exploitation (EBE) de 9,19 %. Source : le moniteur des pharmacies. La disparition des honoraires complexes va surtout toucher les petites officines.. La cpam dépense depuis 2013 environ 6.6 milliards d' euros par an pour payer la marge des officinaux , et cette somme ne bougera pas dans l'avenir, la baisse des prix des médicaments, la suppression d'honoraires compenseront les dépenses liées aux nouvelles missions , bilans , entretiens, vaccinations.. Arrêtons de dire que tout va bien et pour tout le monde...et que l'on négocie bien : chaque généraliste va touche 15000 euros de ROSP annuels en 2019 ..., soit 75% du revenu annuel d'un petit officinal qui bosse 6 jours sur sept.. Voyez donc la différence de négociation avec la cpam...
  • 21/11/2019 à 16:34
    BREZHONEG
    alerter
    Eh oui,toujours le fameux "perimetre constant" : Inflation?Connais pas.Nouvelles missions? Connais pas, Il va donc falloir aller chercher notre remuneration avec les dents!!!! Et franchement, ce n'est pas avec un Bonnefond et un Besset sous controle et se chamaillant que le metier va y arriver.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vos patients vous demandent-ils des autotests supervisés ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !