Rémunération : quatre honoraires à négocier et... - 31/01/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
31/01/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Rémunération : quatre honoraires à négocier et...

A l’issue de la dernière étape du Tour de France sur la convention pharmaceutique de 2022, Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), a déjà abattu ses cartes en présentant à Thomas Fatôme, directeur général de l’Assurance maladie, les revalorisations qu’il entend demander sur la rémunération lors des prochaines négociations conventionnelles en septembre prochain.
Getty Images/iStockphoto

Une demande ciblée sur la dispensation du médicament plutôt que sur les missions de santé publique. Même si plusieurs nouvelles missions pharmaceutiques sont à l’étude pour 2023, ralentir la cadence, voire faire une pause n'est plus une option. « Rien ne sert de rajouter le deuxième étage alors que le première étage n’est pas encore terminé », analyse Thomas Fatôme, au vu d'un bilan quantitatif mitigé sur l’appropriation par les pharmaciens des nouvelles missions.

Afin de garantir l’intégrité du réseau officinal, le président de la FSPF propose la création de quatre nouveaux honoraires :

- un honoraire de dispensation pour le renouvellement d’ordonnances expirées pour des patients chroniques prévu dans le projet de loi de la députée Stéphanie Rist (Renaissance) en rasion du travail demandé (analyse de la pertinence du renouvellement de la prescription médicament par médicament, information du médecin…) ;

- un honoraire pour dispensation protocolisée, la FSPF défendant en parallèle la création d’une liste intermédiaire de médicaments entrant dans les protocoles et potentiellement admissibles au remboursement par l’Assurance maladie ;

- un honoraire rémunérant une intervention pharmaceutique (IP) pour bon usage du médicament. Selon une enquête de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), 1 % à 2 % des 600 millions d’ordonnances dispensées annuellement font l’objet d’une IP ;

- un honoraire pour la continuité des soins dans un territoire dépourvu de médecins, dès lors qu’elle n’est plus assurée que par le pharmacien. 

Pourquoi deux enveloppes ?

Le président de la FSPF entend aussi négocier deux enveloppes différentes de rémunération. « La première enveloppe concerne la revalorisation de la rémunération officinale du coût de l’inflation, la seconde enveloppe doit être liée à l’investissement du pharmacien sur de nouvelles missions demandées et acceptées par les acteurs de la convention », présente-t-il.

Depuis la convention de 2012 jusqu’en 2022, l’inflation a progressé de + 13,6 %, la valeur du point en officine de + 17 % et la rémunération conventionnelle de + 27 % (Covid-19 compris). L’an dernier, celle-ci a été légèrement inférieure (7,595 Md€) à 2021 (8,278 Md€). « Dans les deux cas, la rémunération devra être nécessaire et suffisante pour faire face à nos charges de fonctionnement (salaires…) et réaliser de nouveaux actes », conclut-il.



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 01/02/2023 à 11:57
    BREZHONEG
    alerter
    Ah,enfin une reconnaissance discrete que les "missions" n'ont pas été un succés !!. Le probleme ,c'est que leur existence devant apporter de nouvelles ressources au reseau a justifié une baisse de la remuneration de notre activité principale et historique,la delivrance d'ordonnances. Baisse de remuneration qui, elle, a bien été realisée ,Qu'est il prevu pour remonter au "" statu quoi anté ""?Et pour le ratrapage des pertes depuis 2016 ?,
  • 01/02/2023 à 14:28
    technocrate
    alerter
    je viens d'apprendre que des lots d'amoxicilline étaient bloqués chez Alloga ou autres par l'ANSM.
    Maintenant que l'épidémie est finie qu'attend on pour les débloquer ?
    Que fait le conseil de l'ordre ?
    est ce qu'on nous dit tout ?
    est ce un problème administratif de plus ou logistique avec des technocrates qui ne connaissent rien au terrain?
  • 04/02/2023 à 23:29
    PharMarx
    alerter
    Toujours plus loin dans les honoraires et les procédures. Y en a sûrement pas assez.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !