20/11/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Courbes, pièces, monnaie, argent Pixabay

Après un mauvais mois de septembre, les chiffres d’octobre ont remis d’aplomb la rémunération du réseau officinal sur les médicaments remboursables. « Ce mois a été excellent en termes d’activité, il permet de stabiliser la marge », fait observer Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (Uspo), lors d’une conférence de presse de ce syndicat, ce mardi 20 novembre. 

Octobre a été, en effet, de belle facture : + 1,02 % d’augmentation des unités vendues, + 7,67 % sur le chiffre d’affaires et + 4,90 % sur la rémunération (honoraires compris) par rapport au même mois de 2017, ce qui se traduit, en cumul fixe sur les dix premiers mois de l’année, par une progression de 1,65 % du CA en dépit d’une baisse des volumes de 2 %, et un déficit sur la rémunération de - 0,20 % à 8,7 M€.
Pour appuyer son propos, Gilles Bonnefond ajoute que « si les paramètres de l’ancienne marge avaient été appliqués sur ces dix premiers mois de l’année, la profession aurait perdu 110 M€. » Par différence avec le résultat obtenu avec le nouveau mode de rémunération, elle enregistre donc un excédent de marge de 102 M€ depuis le début de l’année. « Le nouveau système de rémunération est plus protecteur et rapporte plus que les 70 millions d'euros d’investissement de l’Assurance maladie prévus la 1re année », remarque le président de l'Uspo. 






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 21/11/2018 à 10:22
    cf
    alerter
    Arrêtez de parler de Mr Bonnefond, qui monopolise toute la presse professionnelle .et qui passe son temps à se réjouir de la situation .
  • 21/11/2018 à 11:17
    BREZHONEG
    alerter
    Stabiliser apres une baisse, c'est tout ce que la Secu tolere.Et Bonnefons et Gaertner se contentent de ne pas avoir trop. Tous les autres Francais cherchent a ameliorer leur niveau de vie;quand c'est nous, c'est présenté comme un scandaleux attentat contre la Secu.Assez de donneurs de lecons,Assez de complicité avec cette ideologie mortifere.
  • 21/11/2018 à 20:27
    PF
    alerter
    cf où ça la monopolisation ??? vous plaisantez, je suppose.
    Avec une telle perte d'unités, arriver à stabiliser la rémunération, c'est déjà énorme. Mais vous préférez sans doute la réforme de l'honoraire à la boite qui nous a fait perdre 345 M€ sur 3 ans et ne nous a protégé de rien, ni des baisses de prix, ni des baisses de volume. Allez, promis, rien que pour vous, on peut tenter de vous le laisser !!!
  • 23/11/2018 à 18:23
    BREZHONEG
    alerter
    L'article ne mentionne pas la baisse du non remboursé, de 5%,je crois.... Pourtant, les gélules de myrtilles de Terre Adelie, c'est ce qui sauve la baraque,non?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Le signalement des violences intrafamiliales via les pharmacies est-il une bonne mesure ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK