30/08/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Si d’aventure, les pouvoirs publics décidaient de récupérer l’excédent (autour de 130 millions d’euros) provenant de la « surperformance » générée par les honoraires pour médicaments spécifiques mis en place le 1er janvier 2019, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) est claire sur sa ligne de conduite. Le syndicat signataire de l’accord conventionnel avec l’assurance maladie de juillet 2017 refuse toute modification de l’arrêté de marge, comme l’indique avec fermeté son communiqué de presse de ce vendredi 30 août. Ferme et véhément à l’égard de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, non signataire de l’avenant n° 11, qu’il suspecte ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 31/08/2019 à 11:57
    BREZHONEG
    alerter
    Des actions plus musclées...et sans risque pour les economies fragilisées s v p. (ça existe- voir projet Terra Nova M.Hirsch-D Tabuteau). Mais on peut vous faire confiance: vous ne ferez rien d'efficace,comme les breves actions du passe.Vous etes sous controle.....Et etant donné la situation, nous sommes nombreux a preferer que ça commence immediatement.
  • 01/09/2019 à 13:20
    fed80
    alerter
    En même temps quand Mr Revel & les pouvoirs publics lisent ce genre de déclaration récurrente (ici, source le Quotidien 7/19, entre autres...) :
    "Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) se félicite des effets manifestes de l’avenant 11 qu’il a été seul à signer il y a deux ans avec l’assurance-maladie : « Là où la rémunération baissait de 91,8 millions d’euros en 2017, elle progresse aujourd’hui de 39 millions d’euros en 2019. L’introduction des honoraires de dispensation fait passer la profession en positif ce que l’on n’avait pas connu depuis de nombreuses années. »
    A force de "crier au loup" que les pharmacies gagnent plus...
    ce qui est subjectif, voir faux, car si effectivement la rémunération cesse de chuter, pour autant elle reste toujours très inférieure et négative versus 2016. (ceci vaut aussi pour certains cabinets comptables qui s'étalent dans la presse pro)
    Cela s'appelle tendre la joue (à mauvais escient en plus), pour se faire battre....
    On peut comprendre le retour de boomerang !!...
    Mr Revel ne pouvait rêver d'avoir meilleur partenaire !

    Question : Si certains se mettaient un peu moins en avant et cessaient de se gargariser en continu sur "leur réforme" "leurs signatures" "leurs avenants" "leurs chiffres" et toutes "ces polémiques stériles" qui inondent nos boites mail et fax au quotidien..., en résumé, leurs egos..
    Ne serait-ce pas plus profitable pour les pharmacies ?
    La « morale » d’une fable de Jean-Pierre Claris de Florian (1755-1794) : le Grillon ne disait-elle pas : "Pour vivre heureux, vivons caché.".....??... c'est pourtant si vrai !!...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Les mouvements sociaux actuels ont-ils une répercussion sur votre activité économique ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK