08/07/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Nommé directeur du cabinet du Premier ministre, Nicolas Revel, ex-directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), laisse en plan un avenant n° 21 à la convention pharmaceutique au goût amer. Le texte de cet avenant « fourre-tout », qui doit officialiser à la  fois l’accompagnement pharmaceutique des patients sous anticancéreux oraux, le paiement à l’acte pour les entretiens pharmaceutiques et les bilans partagés de médication (BPM), et la mise en place au 1er janvier 2023 d’un système de bonus (820 €/an versé au pharmacien pour sa participation à un exercice coordonné)-malus (suppression du versement de la ROSP « structure » dans le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 08/07/2020 à 20:20
    raoult
    alerter
    Et vlan, encore pire que pire.
    Heureusement que la profession a des syndicats ....
  • 09/07/2020 à 07:23
    Jean64
    alerter
    A part coûter à leurs adhérents, les syndicats de pharmaciens ne servent à rien.
  • 09/07/2020 à 07:46
    rab74
    alerter
    et ils ont le culot de nous qualifier de 'libéraux"! juste pour ne pas nous payer un éventuel arrêt maladie...pour le reste, peu de professions sont aussi contraintes que la notre. pour ma part, l'exercice coordonné avec des médecins qui ne se forment plus, qui sont là 2 à 3 jours par semaine (si si je vous assure), des dentistes du même tonneau, des urgentistes débordés et qui n'utilisent systématiquement pas les RSS pour transmettre les ordonnances, cet exercice me semble fort délicat pour ne pas dire impossible! et l'incurie des autres va encore être taxée dans notre poche!
  • 09/07/2020 à 08:13
    raoult
    alerter
    Et pendant ce temps là, les directeurs d'ARS ont le plus gros salaire de l'administration.
  • 09/07/2020 à 08:15

    alerter
    Pourquoi on est toujours le maltraité. ,?
    Il est simple de revoir tous nos compétences avec les études et les matières traites à la fac. Après je vois simple, permettre certains diagnostiques basés et effectivement prescription avec ordonnance , faite par le pharmacien titulaire et ou adjoint. Économies de temps’ et d.argent. Peut-être on observerai un avant et un après dans la façon de pratiquer la médecine et un Pau plus de conscience dans la société. Prescription remboursé ou pas ??? Ça je laisse les économistes décider .
  • 09/07/2020 à 09:06
    charlie 67
    alerter
    a force de monayer quelques centimes des tas de choses pour ne pas parler de la marge commerciale, les syndicats ont emmené la profession dans une impasse.les compromissions, les "ça aurait pu être pire " les "c'est pas moi c'est l'autre", voilà où nous en sommes.
    messieurs les presidents des syndicats ne signez rien. simple ; efficace
  • 09/07/2020 à 09:28
    pasdupe
    alerter
    Il est urgent de réaliser des nouvelles élections syndicales pour virer nos représentants actuels ,(modération)....
  • 09/07/2020 à 11:32
    Sidonie
    alerter
    Le piège des honoraires, remplaçant la marge se referme inexorablement. C'était prévisible, mais l'aveuglement des syndicats, mène à abattoir.
  • 09/07/2020 à 12:16
    Fabrice 33
    alerter
    462 millions de baisse du prix des medicaments prévue en 2021 et personne n'en parle ...soit 2000 euros par mois par officine . Il est urgent que la profession se fasse entendre et se mobilise et on verra si on est si solidaire que ça
  • 09/07/2020 à 12:20
    Sophie 69
    alerter
    Et l'impact du deremboursement de l'homeopathie en 2021 ? Ce vient se rajouter ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Après la relance de la DGS, allez-vous lancer la sérialisation dans votre officine dans les prochaines semaines ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK