11/04/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Delevoye, retraite, Cese DR

Ce jeudi 11 avril au matin, lors d’un rencontre officielle organisée au ministère de la Santé, Jean-Paul Delevoye, le Haut-Commissaire à la réforme des retraites, a échangé avec les professionnels de santé libéraux (médecins, pharmaciens, biologistes et chirurgiens-dentistes) sur la réforme des retraites. L’occasion d’écouter ses propositions à l’égard des régimes particuliers des professionnels de santé libéraux, et pour la pharmacie, de savoir à quelle sauce allaient être mangés le régime de retraite complémentaire par capitalisation des pharmaciens et les réserves constituées par la Caisse d’assurance vieillesse des pharmaciens (CAVP). 

« Nous sommes dans une phase d’observations et d’explications qui va nous permettre de savoir de quelle marge de manœuvre dispose la profession pour les négociations », rapporte Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Le point dur de ces négociations est déjà connu. « Il n’est pas question d’avoir une dilution de nos réserves », a-t-il fait savoir, tandis que, de son côté, Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), a fait comprendre « qu’il n’est pas question de perdre quoi que ce soit. » 
Ayant pris acte de la volonté des syndicats, Jean-Paul Delevoye leur a répondu que la confiance et la transparence sont indispensables dans l’intégration des régimes particuliers dans le régime de retraite universel. 

Au cours de ces échanges, Philippe Besset a demandé qu’il y ait une aide de l’Assurance maladie pour financer les cotisations retraite des pharmaciens, à l’instar de ce qui existe déjà avec les autres professionnels de santé. « La FSPF va créer un groupe de travail chargé de faire des observations sur les pistes de réforme envisagées et de les présenter lors d’une nouvelle réunion avec le Haut-Commissaire le 17 mai prochain », annonce-t-il. Entre-temps, ce sujet aura été discuté en conseil d’administration le 15 mai.
A l’USPO, Gilles Bonnefond préfère attendre la fin du cycle des échanges avant de prendre position.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 12/04/2019 à 16:24
    MAURICE
    alerter
    Macron sait très bien ou est l'argent à voler.
    La CAVP envisage déjà de rendre l'adhésion en classe 5 obligatoire, autant dire jeter l'argent par les fenêtres.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK