11/12/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Gouvernement, France, ministre, Matignon Gouvernement.fr

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a présenté les détails de la réforme des retraites, ce mercredi 11 décembre, au 7e jour d’un mouvement de grève national. 
Les Français nés avant 1975 ne seront pas concernés et la génération 2004 (18 ans en 2022), sera « la première à intégrer le système universel de retraite », a t-il annoncé. « Nous avons choisi de ne rien changer pour celles qui sont aujourd'hui à moins de 17 ans de la retraite, c'est-à-dire les personnes nées avant 1975, qui auront plus de 50 ans en 2025. » Pour les autres, « la transition sera très progressive », a-t-il ajouté, assurant que « toute la partie de carrière effectuée jusqu'à 2025 donnera lieu à une retraite calculée sur l’ancien système ». Quant à l'âge minimal de départ à la retraite, il est maintenu à 62 ans. « Mais il faut inciter les Français à travailler plus longtemps », souligne le Premier ministre. Le gouvernement souhaite donc mettre en place un âge d'équilibre à 64 ans, avec un système de bonus-malus.

Enfin, pour les femmes, la maternité sera compensée à 100 % et des points supplémentaires seront accordés pour chaque enfant.

« Ce projet de loi sera présenté en conseil des ministres le 22 janvier et débattu au Parlement en février. », a indiqué Edouard Philippe. Il a par ailleurs confirmé qu'il n'y aurait « pas de siphonnage » des réserves constituées par les caisses de retraite des professions libérales.

 






Audrey Chaussalet

Les dernières réactions

  • 12/12/2019 à 00:19
    jmd
    alerter
    La question qui me taraude est la suivante :
    Qu'en est-il du pactole des caisses de retraite des professions qui gèrent bien leurs affaires ???
    Ces caisses seront-elles pillées avant 2025 ?
    Merci pour la réponse.
  • 12/12/2019 à 05:56
    Sidonie
    alerter
    <>
    Donc c'est un siphonnage, mais dans le temps.
  • 12/12/2019 à 05:57
    Sidonie
    alerter
    "Face à ces craintes, Edouard Philippe a assuré mercredi que « les réserves resteront dans les caisses des professionnels concernés » et pourront notamment « accompagner la transition » de ces régimes vers le futur système, citant le cas des auxiliaires médicaux, des avocats ou encore des médecins. Il n’y aura « pas de siphonnage », a-t-il juré."
    Donc c'est un siphonnage, mais dans le temps
  • 12/12/2019 à 08:55
    tnttnt
    alerter
    Bonjour la solidarité ;)
  • 12/12/2019 à 13:08
    pcc1
    alerter
    Excédent des caisses de retraite pro?faudrait savoir,d'après mon comptable cela ne sert à rien de cotiser au delà de l'obligatoire à la CAVP,était-il au courant de la future réforme?
  • 12/12/2019 à 16:44
    jmd
    alerter
    Merci pour les réponses reçues qui confirment ce que je crains : les caisses de retraites excédentaires seront effectivement pillées.
    Malgré les belles paroles et les promesses etc...
    En attendant que le couperet tombe, je me mets devant la TV, je compte les coups et je regarde comment les évènements tournent.
    Quant à la solidarité, je pense que, le 15 du mois, au soir, j'y contribue amplement. Sans piper mot.
    Tout ceci sert à alimenter ma réflexion quant à mon vote aux prochaines municipales et présidentielles. Le temps sera probablement très propice à une partie de campagne (désertifiée).
    Et il n'est pas dit que je ne distille quelques consignes bien senties au comptoir.
  • 13/12/2019 à 11:46
    Sidonie
    alerter
    Le figaro du 13 décembre précise: "que les 27 milliards des réserves des caisses libérales resteront dans les caisses des professionnels concernés En revanche il n'a rien dit du devenir des 130 milliards des réserves des autres régimes Argic-Arrco "
    C'est cuit pour la part Argic-Arrco, donc tous les cadres de la pharmacie verront leurs retraites fortement diminuer. En ce qui concerne la CAVP, je doute qu'elle puisse rester à l'écart du hold-up tant le besoin de financement de l'Etat est grand.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vos patients vous demandent-ils des autotests supervisés ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !