19/09/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
numerus clausus, plan santé 2022, anepf, fnsip, réforme études DR

Parmi les 54 mesures du Plan santé 2022, annoncées mardi 18 septembre par le Président de la République pour transformer le système de santé, celle sur la suppression du numerus clausus est l’une des plus emblématiques.

Dans un communiqué commun daté du lendemain, l’Association Nationale des Etudiants en Pharmacie de France (ANEPF) et la Fédération Nationale des Syndicats d’Interne en Pharmacie et en Biologie Médicale  (FNSIP-BM) saluent une réforme ambitieuse des études. Se félicitant de la suppression du numerus clausus, les étudiants estiment cependant que l’Etat ne doit pas occulter les immenses enjeux de demain. En particulier, l’ANEPF est attachée à la prise en compte des spécificités de la filière pharmacie. « L’ANEPF sera attentive à la mise en place de capacités d’accueil adéquates concourant à une formation aboutie pour chaque étudiant et assurant ainsi une régulation des flux, dans le respect du maillage territorial de nos professions », précise le communiqué.

Les deux instances veilleront à ce que cette réforme n’induise pas un allongement des études, ni une remise en question du travail déjà effectué sur le troisième cycle long des études de pharmacie.

De même, il faut selon elles maintenir l’apprentissage des thématiques spécifiques de chaque filière des professions médicales, et parallèlement, créer des passerelles pour faciliter l’accès aux études de santé (décloisonnement) et ainsi multiplier les profils et les compétences des professionnels de santé.

D’ores et déjà, l’ANEPF et la FNSIP-BM ont à cœur de participer activement aux négociations sur « les questions de santé favorisant l’inter-professionnalité, la refonte des études visant l’évolution des missions qu’impliquent les mutations de notre société ».

Côté universitaire, les Conférences des Présidents d’Université (CPU), des Doyens des Facultés de Médecine, des Facultés de Pharmacie et des Facultés d’Odontologie promettent de tout mettre en œuvre pour assurer le succès de cette réforme audacieuse.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 20/09/2018 à 03:39
    cocolapin
    alerter
    c'est bien de croire en l'avenir les jeunes ! je vous souhaite bonne chance, ....moi après des années de boulot en officine, je suis épuisé, pas par le métier mais par l'Assurance Maladie qui a presque réussi à me dégouter...j'en ai presque la nausée.... je suis blasé, je jette l'éponge
  • 20/09/2018 à 06:40
    MAURICE
    alerter
    Rien compris à cette Réforme, plutôt un mic-mac supplémentaire.
    Plus que 20 mois avant la retraite, et comme cocolapin dégouté de cette évolution technocratique, sans sens.
  • 20/09/2018 à 09:09
    posolimited
    alerter
    Et si tout simplement on avait augmenté le numerus depuis 10 ans en limitant par une petite sélection sur dossier l'entrée en première année ! ça aurait peut être évité tous ces problèmes non ? Mais il est vrai que gouverner c'est prévoir .....et la tempête n'était prévisible que depuis 20 ans...
  • 20/09/2018 à 13:06
    miroirauxalouettes
    alerter
    cocolapin tu n'es pas trompé de pseudo, ce n'est pas celui que tu utilises pour meetic ? ;)
  • 20/09/2018 à 17:17
    posolimited
    alerter
    Sur meetic !!! ben moi on ma dit qu'il était sur adopteunmec . C'est te dire s'il est désespéré cocolapin...
  • 21/09/2018 à 19:11
    Margt
    alerter
    LE DIPLÔMES PHARMACIEN MÉDECIN CET....PERD DE SA VALEUR.IL FALLAIT L'ALLER ET MAIS PAS LE supprimerr .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Le signalement des violences intrafamiliales via les pharmacies est-il une bonne mesure ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK