Réelection de Philippe Besset (FSPF) : 3 ans, 3 axes - 31/03/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
31/03/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Réelection de Philippe Besset (FSPF) : 3 ans, 3 axes

A l’issue de l’Assemblée générale élective de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), qui s’est tenue mercredi 30 mars 2022, Philippe Besset a été réélu à l’unanimité. Son nouveau mandat s’articule autour de trois axes.

Au cours de son second mandat de trois ans, avec l’aide d’un nouveau bureau élargi à 15 personnes, Philippe Besset s’attellera à conduire les actions inscrites dans le programme de son premier mandat et qu’il n’a pas eu le temps d’accomplir. « Le Covid-19 nous a freinés sur le développement et réforme du syndicalisme », explique-t-il. Il entend pour cela mettre en place une politique de services et de formation autour de l’utilité du syndicalisme dont le point d’orgue est prévu à l’occasion de l’Assemblée générale en novembre prochain. 

Le déploiement et l’apprentissage sur le terrain de la nouvelle convention pharmaceutique signée le mercredi 9 mars 2022 est un autre axe fort. Le président de la FSPF entend aider les pharmaciens, en particulier les titulaires de petites officines de proximité, à s’approprier les nouvelles missions inscrites dans ce texte (nouveaux entretiens pharmaceutiques, dépistage, vaccination…) et mettre à profit les six mois de préparation (démarrage officiel pour le 1er octobre) pour les finaliser, mais aussi travailler sur ce que peut faire le pharmacien dans le cadre des soins de premier recours sans dépendre de la prescription. « A partir d’octobre, soit au moment du déploiement des logiciels du Ségur de la santé, nous lancerons un cycle de conférences pour expliquer l’intérêt de la convention et comment la déployer, et nous proposerons également des formations à destination de nos adhérents au travers des partenariats avec les organismes de formation présents sur ce marché ». 

Enfin, dernier axe du trépied : la préparation de l’avenant à la convention pharmaceutique à l’horizon 2023 sur l’évolution du modèle économique qui devra décider de la mise en œuvre de nouveaux moyens (revalorisation des actes de dispensation), sans lesquels le pharmacien ne pourra pas continuer d’assumer le même rôle que pendant la crise sanitaire, ni aller sur d’autres missions à venir (actions auprès des patients à risque cardiovasculaire et diabétiques).



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 31/03/2022 à 16:42
    PF
    alerter
    S'il pouvait commencer à envisager qu'il est élu pour aider la profession ce serait un début...parce que l'expérience n'est pas très visible...
  • 01/04/2022 à 17:30
    BREZHONEG
    alerter
    Et comme d'habitude,jamais de consultations de la base,pas meme un sondage, avant de signer des textes importants..En avant vers les 90% de non syndiqués !
  • 01/04/2022 à 21:17
    drlouzou
    alerter
    Bof

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !