10/01/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Très attendue, la feuille de route qui doit fixer un cadre propice au déploiement progressif de la qualité dans les 22 000 officines du territoire, vient d’être remise ce jeudi 10 janvier par la profession, sous la houlette de l’Ordre, à Agnès Buzyn, ministre de la Santé. C’est un communiqué daté du même jour et commun à 9 instances représentatives de la profession* qui l’annonce. Comme l’explique Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, « beaucoup de nos confrères sont déjà impliqués dans une telle démarche. Mais il faut aller plus loin et emmener l’ensemble de la profession. Aussi, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 10/01/2019 à 21:00
    Caius
    alerter
    La démarche qualité, parlons en. C'est d'abord un Ordre des pharmaciens qui fasse son boulot, à savoir inspecter une pharmacie sans regarder à cité de ce qui dérange, examiner sans vergogne l'agencement comme par exemple les toilettes
  • 11/01/2019 à 06:09
    MAURICE
    alerter
    Le temps passé aux désidératas des technocrates, européens, nationaux, Cpam, ordinaux, tend à déborder de plus en plus sur le temps de comptoir.
    La délivrance pure commence a être un élément annexe, alors qu'il devrait être l'élément central.
    Toutes les professions médicales, sont désormais chapeautés par des comptables, au détriment du patient.
    On a inversé l'ordre des choses.
  • 11/01/2019 à 07:27
    rab74
    alerter
    qu'on impose aussi à nos partenaires, caisses, livreurs, services com des labos, Ssii, une telle démarche. je suis iso9001 depuis 4ans, ce qui apporte une certaine tranquillité d'esprit et une fluidité quotidienne....mais tout est consommé par les dysfonctionnements de nos partenaires: erreurs de livraisons (au moins 1/semaine), produits abimés, caisses égarées, livraisons oubliées ou partielles, rejets des caisses abusifs car non respect des conventions signées, ordonnances non délivrables (stupéfiants, produits d'exception entre autres...), prescription de médocs supprimés depuis plus de 5 ans par des internes juste sortis de fac...on me dit que ce serait pire si je n'était pas certifiée. Peut-être mais ça me gonfle sérieusement de voir les efforts de mon équipe ne servir qu'à compenser ces anomalies au lieu d'aller plus loin pour les patients!
  • 11/01/2019 à 08:50
    Caius
    alerter
    Et les ruptures de stock organisées par nos enami les grandes multinationales qui ont delocalisees en Chine et en Inde avec comme conséquence la chianli de la liste des médicaments non disponibles, des scandales comme le valsartan, ou celui du levothyrox créé par une administration française qui fait n'importe quoi, cette chianli ayant débuté sous Bachelot et comme on s'aplati devant ces gens là, la situation ne peut que s'empirer. Gérer cette abomination nous bouffe et la démarche qualité cela commence par botter les culs de tous ces gens là, ceux qui organisent et ceux qui laissent faire.
  • 11/01/2019 à 09:34
    Caius
    alerter
    En fait la démarche qualité concerne toutes les professions de santé, y compris les vetos et la première mesure à adopter c'est de pratiquer le dégagisme vis à vis de tous ceux qui viennent nous apprendre nos métiers nous donner des leçons de morale alors qu'ils n'ont rien à voir dans nos professions, les politicards, les ministres y compris ceux qui eurent un passé simple de professionnels de santé, et qui sont en train de foutre le bordel comme ce qui nous sert de président en nous traitant de gens de riens, untermench, en nous faisant faire le boulot des autres et nous braquant les uns contre les autres. Il est temps que cela cesse, il est temps que nos professions s'entendent au lieu de se tirer la bourre et surtout que l'on arrête de tomber dans les panneaux. Il est temps de faire nos gilets jaunes.. Les blouses jaunes...
  • 11/01/2019 à 10:02
    cf.
    alerter
    La démarche qualité de l'Ordre , c'est de dire qu'il faut au moins un pharmacien présent dans une officine de 3 millions d'euros pour surveiller les petites mains qui délivrent,( le titulaire et l'autre assistant pouvant le relayer...!!!)
    Surveiller seul une telle officine est carrément impossible...
    En cas d'erreur , on pourra toujours le virer.. Combien de titulaires ne sont jamais au comptoir...Pourtant ils sont comptés dans les effectifs..Oui , le métier de pharmacien a bien évolué ,il ne touche plus aux ordonnances...avec la bénédiction de l'Ordre..... alors, la démarche qualité......
  • 11/01/2019 à 10:11
    Caius
    alerter
    Je confirme, j'ai connu cela, alors qu'il y avait en plus deux personnes de moins dans l'officine avec le titulaire dans le salon hors de l'officine, ce qui est honteux et aussi un manquement grave à la probité professionnel car le devoir du titulaire est d'assurer qu'il y ai aussi assez de personnel pour le bon fonctionnement de l'officine et en cela il engage formellement et totalement sa responsabilité, surtout quand il ne reste ainsi plus qu'une seule personne pour faire le boulot de quatre en incluant celui qui se repose au salon pendant les heures de boulot.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Subissez-vous des protestations de la part de vos patients suite à la mise en place de nouveaux TFR (notamment sur Lamictal) ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK