04/09/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
bEAUGRENELLE, Paris, CSA Gecina

Dans un courrier daté du 3 septembre 2018, le syndicat USPO déclare avoir sollicité le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) afin de faire cesser la diffusion sur le petit écran (sur M6, TF1, LCI et BFM TV, depuis le 24 août) des messages publicitaires de Michel-Edouard Leclerc (MEL). Dans la mesure où ce nouveau message audiovisuel ne fait que dénoncer l’existence du monopole des pharmacies au travers d’une interdiction faite aux parapharmacies Leclerc de vendre des médicaments sans ordonnance et des autotests, « il viole de façon flagrante la réglementation applicable aux messages publicitaires », écrit l’USPO. 
La centrale d’achat des Centres Leclerc n’en est pourtant pas à son coup d’essai. Le GALEC s’était notamment fait connaître du CSA pour une campagne publicitaire du même tonneau diffusée en août 2014 et en novembre 2015, dans laquelle MEL contestait le fait que le législateur ait réservé le droit de vendre les médicaments aux pharmaciens. Interpellé à l’époque par l’USPO, le CSA avait donné raison à la profession.

Pour obtenir à nouveau gain de cause, ce syndicat d’officinaux s’appuie sur un avis rendu en 2016 par le CSA, considérant que « bien qu’il ait pour effet d’offrir indirectement une certaine visibilité aux parapharmacies E. Leclerc, l’objectif principal du message était de promouvoir des idées et d’alerter l’opinion publique sur une interdiction législative en vue de défendre des intérêts particuliers (...) ce message ne répond pas à la définition de la publicité et ne peut être diffusé au sein des écrans publicitaires ». Et espère, face à un Michel-Edouard Leclerc récidiviste, que les avis du CSA soient respectés. Alors que l’instance avait déjà mis en garde les chaînes de télévision contre la diffusion de tels spots publicitaires manipulant l’opinion publique, l’USPO lui demande cette fois d’intervenir avec fermeté auprès des chaînes de télévision concernées.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 04/09/2018 à 21:31
    ashok06
    alerter
    Que faire face aux lobby commerciaux , deja que le metier de pharmacien a bien changé. Mais il y a des pharmaciens qui au lieu de penser a leur profit et leur buisness feraient mieux de penser a leur patientelle. Mais on va pas refaire le monde et mel a connaissances au niveau politiques y compris des medecins etc ....
  • 05/09/2018 à 11:15
    BREZHONEG
    alerter
    Il ne faut pas se decourager, les hypers sont sur la pente descendante, leur pollution visuelle des peripheries de ville et de l'honneteté des politiques commencent a faire partie d'une autre epoque.
  • 06/09/2018 à 22:45

    alerter
    Pis que ces publicités: les épisodes de « scènes de ménages » financés par Mr Leclerc. Maintenant le pharmacien et son épouse ( ex pub Leclerc on marche sur la tête ) apparaissent à l’écran à l’officine .
    Tolérance en la matière =dérive ...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous déjà des patients qui ont entendu parler du pharmacien correspondant et vous demandent de renouveler leurs traitements ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK