Projet de transfert dans le Morbihan : le combat d’une pharmacienne contre le maire de sa commune - 22/01/2019 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
22/01/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Projet de transfert dans le Morbihan : le combat d’une pharmacienne contre le maire de sa commune

Cegoh/Pixabay

Titulaire à Saint-Jean Brévelay (Morbihan) depuis plus de trois ans, Anne Cosson aimerait bien donner un nouveau souffle à sa pharmacie en la transférant au pôle médical où évoluent déjà 4 médecins, autant d’infirmières et 3 kinésithérapeutes. Seulement voilà, la mairie, propriétaire des terrains à proximité du pôle, s’entête à lui refuser son accord. « Selon le maire, je n’ai pas le droit d’y transférer mon activité car il me considère comme une commerçante et non pas comme un professionnel de santé, estimant que mon départ nuirait à la commercialité du centre-bourg et provoquerait le départ d’autres commerces », explique cette pharmacienne. 

Peut-on cependant parler d’abandon de clientèle quand le pôle médical de cette commune de 3000 habitants se situe à 300 mètres du centre-bourg ? Anne Cosson a donc du mal à comprendre l’obstination du maire, alors qu’il était à l’initiative du projet de pôle médical imaginé du temps du précédent titulaire et qu’aujourd’hui, le supermarché à l’ensigne Intermarché du bourg s’apprête à transférer en périphérie à 2 km. « Tantôt, le maire m’objecte que les terrains disponibles ne sont pas constructibles, tantôt qu’ils sont réservés à l’installation d’autres cabinets médicaux. En revanche, il me propose de transférer en centre-bourg, dans un local complètement enclavé au fond d’un parking dont le nombre de places a été réduit. » 
Alors que la pharmacie actuelle n’est pas aux normes ERP (établissement recevant du public), que le transfert de l’officine dans des locaux plus spacieux et plus accessibles permettrait d’assurer un meilleur service pharmaceutique, en résolvant les problème de stationnement rencontrés en centre-bourg et que ce projet ne rencontre pas d’hostilité chez les commerçants, cette pharmacienne a lancé une pétition début décembre auprès des habitants de la commune. Pétition qui a déjà recueilli plus de 900 signatures de soutien.



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 23/01/2019 à 15:01
    swannn
    alerter
    une seule solution : l'arme atomique : fermer la pharmacie

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !