14/03/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
députés loi DR

La Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté plusieurs amendements au projet de loi Santé valorisant les missions du pharmacien. Le premier, déposé par Thomas Mesnier (LREM), a déjà fait couler beaucoup d’encre : il s’agit de la possibilité de « dispenser des produits de santé de premier recours pour des situations simples en suivant des arbres de décisions bâtis entre pharmaciens et médecins ». L’Ordre des pharmaciens, dans un communiqué en date du 13 mars, salue cet amendement : « Cette première étape du processus parlementaire représente une avancée majeure en termes de santé publique pour le patient, qui faciliterait ainsi son accès aux soins. Je souhaite que médecins et pharmaciens poursuivent les travaux déjà engagés pour une mise en oeuvre rapide de cette mesure, en s’inspirant des recommandations internationales », déclare Carine Wolf-Thal, présidente de l’Ordre. La Fédération française des maisons et pôles de santé (FFMPS) est également favorable à cet amendement qui permet les coopérations entre professionnels de santé travaillant en équipe, « à partir du moment où elles sont coordonnées, négociées et encadrées par des protocoles ». En revanche, MG France s’oppose de nouveau à la « prescription pharmaceutique ». Le syndicat « refuse qu'au prétexte d'aider les patients, ceux-ci se voient prescrire des médicaments sans examen clinique, sans diagnostic et sans connaissance des éléments médicaux de leur dossier. MG France s'opposera donc à la rédaction des protocoles en question ».

Le deuxième amendement concerne les ruptures de stocks de médicaments. Dans ce cadre, les pharmaciens pourraient remplacer le médicament prescrit par un autre médicament conformément à la recommandation établie par l’ANSM. Ils devraient alors informer le médecin du changement mais n’auraient donc pas besoin de son accord exprès et préalable. Cet amendement reprend l’une des propositions de la mission du Sénat sur les ruptures de stocks et d’approvisionnement des médicaments et vaccins.

Le troisième amendement signant la renaissance du pharmacien correspondant, arlésienne de la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) de juillet 2009 permet le renouvellement des traitements chroniques ou l’adaptation de leur posologie par les pharmaciens. « Cette disposition autorise la mise en œuvre du pharmacien correspondant en-dehors des protocoles de coopération, et l’inscrit ainsi directement dans les compétences de droit commun des pharmaciens d’officine », précise l’exposé des motifs.

A noter qu’un amendement a également été déposé pour permettre aux infirmiers d’adapter certains traitements en fonction des résultats d’analyse de biologie médicale des patients. 

A n’en pas douter, ces amendements (dont le premier n’a pas été soutenu par le gouvernement) vont susciter de vives discussions lors de l’examen du projet de loi par les députés en première lecture. Et rien ne garantit qu’ils seront définitivement adoptés lors de l’examen final du projet de loi. A suivre donc.






Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 14/03/2019 à 20:48
    pharmaco2b
    alerter
    MG France a 40 ans de retard!!je delivre du bi rodogyl avant intervention du dentiste..du monuril avec mon propre protocole..du temesta aux mamies des annees 80..de l emla creme pour les tatoos..du cialis apres primo prescription...etc..what else!!!Pharmaciens..faisons notre coming out pour montrer a ce syndicat retrograde tout ce que nous effectuons illegalement tout les jours!!!!
  • 14/03/2019 à 20:53
    pharmaco2b
    alerter
    tous les jours!!par contre je ne me vois pas remplacer du valsartan par de l ibesartan!!!
  • 15/03/2019 à 07:51
    rab74
    alerter
    mg France ne doit pas savoir que le DMP existe, le SISRA aussi, qu'on passe autant de temps (si ce n'est plus) avec nos patients communs, qu'on a eu des cours de semeiologie et que c'est au quotidien que les patients viennent nous présenter leurs petits et leurs grands maux. Comme les médecins, les pharmaciens ont 2 yeux et deux oreilles, un cerveau...les généralistes parlent de burn-out, donnent des rdv à 8jours et ne veulent pas d'aide?ou préfèrent celle d'une secrétaire reformée quelques heures pour être assistante médicale? on n'en est pas à une incohérence près!
  • 15/03/2019 à 09:38
    BREZHONEG
    alerter
    Pour le manque de medicaments,il ne faut pas "jouer leur jeu".Quand on aura des prix normaux, equivalents à ce qu'ils sont chez nos voisins, on verra comme par hasard les ruptures disparaitre ! Mais il faut avoir le courage de designer la Responsable du niveau lamentable de la qualité de service aux malades où on nous a fait descendre .On est revenu a l'apres guerre ! Mais nos syndicats sont sous controle.
  • 16/03/2019 à 08:55
    tnttnt
    alerter
    @pharmaco2b : ce n'est pas parce que tu fais n'importe quoi qu'il faut penser qu'on fait tous la même chose... Donc ton coming out, tu le fais tout seul en ce qui me concerne :)
  • 17/03/2019 à 06:31
    Fabienne Leclercq, Préparateur officinal
    alerter
    @pharmaco2b en tant que préparatrice je ne voudrais pas travailler pour vous , je comprend mieux le réaction de certain patient que me disent " vous êtes un commerce comme les autre " quand je refuse de délivrer un médicament a prescription obligatoire alors qu'ils n'ont pas d'ordonnance j’espère que vous faite parti des rares car c'est de votre faute si leclerc veut nous piquer notre job
  • 17/03/2019 à 16:33
    drlouzou
    alerter
    Temesta sans ordonnance , je tombe de ma chaise .... (:-((

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Comprenez-vous que les pharmaciens de la grande distribution souhaitent que l’Ordre crée un collège des salariés de la distribution ?




Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK