04/03/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
SON, voix, opinion Pixabay

Auditionnée jeudi 28 février auprès de la Commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale sur le projet de loi Santé, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) a proposé, comme l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), des modifications sur  le seuil d’embauche d’un adjoint, excluant du CA l’activité qui ne génère pas de marge. 

Dans sa liste d’amendements possibles, la FSPF réclame un droit de substitution sur un certain nombre de produits de la liste de la LPP (pansements, sondes…) et sur les médicaments vétérinaires pour lesquels il existe une offre de génériques.

Malgré le nouveau front de refus des médecins sur la dispensation protocolisée par le pharmacien des médicaments de prescription médicale obligatoire, Philippe Gaertner, président de la FSPF, se déclare optimiste quant aux chances d’adoption de cet amendement. « Il est porté par le député Thomas Mesnier, le rapporteur du projet de loi Santé et aujourd’hui de nombreux élus remontent du terrain que des patients ne peuvent plus passer des heures aux urgences pour des situations qui pourraient être traitées différemment », explique-t-il.
Toujours dans les situations d’urgence, la FSPF propose une modification du Code de la santé publique permettant au pharmacien, en cas de rupture d’approvisionnement et en suivant les recommandations de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), de délivrer un médicament équivalent. Elle demande aussi la prise en charge des substituts nicotiniques sur le conseil protocolisé du pharmacien.

Dans un tout autre domaine, celui du financement des officines, la FSPF demande la suppression des obligations convertibles en actions (OCA) dans le dispositif des emprunts obligataires souscrits par des fonds d’investissement, puisque l’ouverture du capital est interdite en France. 
Sur l’article 15 du projet de loi Santé qui supprime l’avis du Conseil supérieur de la pharmacie lors d’opérations du type transfert de pharmacies minières ou mutualistes, elle demande que les instances ordinales et syndicales puissent être informées de ces projets.

Enfin, sur le télésoin, la FSPF s’élève contre l’article 13 qui veut restreindre son champ d’intervention aux zones insulaires ou géographiquement enclavées.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 04/03/2019 à 22:03
    Gilet jaune
    alerter
    C'est une bonne idée : après tout les adjoints ne servent qu'à générer de la marge (ils doivent d'ailleurs en faire bcp, car ils coûtent cher).
    Avec un peu moins de ClubMed (pardon formations et réunions de groupement) ou problèmes personnels (coiffeurs, cinéma, repas) les titulaires pourraient réaliser ces marges eux-mêmes.
    On vit juste au moyen-âge dans cette profession (je sais, les titulaires ont pris un risque.. ou plutôt leurs parents qui auraient pu placer l'argent ailleurs). C'est hallucinant.
    Aux adjoints qui triment (parce qu'on n'en fait jamais assez) : il y a de vrais et beaux métiers qui vous attendent. Vous êtes intelligents, puisque vous avez réussi le concours sans relationnel. Qu'attendez-vous pour retrouver joie de vivre et ambition plutôt que déprime et oppression ? En attendant, grève du point donc grève du zèle. Ça vous laissera de l'énergie le soir pour préparer votre reconversion (quand on va au lit à 21h, c'est que le planning est bien optimisé il paraît). Quant aux marges indécentes de janvier et magouilles rituelles de la profession, le Canard Enchaîné monte le dossier, alors écrivez !
  • 04/03/2019 à 22:59
    brucine
    alerter
    "Vous êtes intelligents, puisque vous avez réussi le concours sans relationnel"

    S'il fallait être intelligent pour être pharmacien, médecin, avocat, notaire... (rayez la mention inutile), cela se saurait.

    Et effectivement, une profession qui, à défaut de les rémunérer, ne considère pas à leur juste valeur ceux des adjoints qui se donnent de la peine (et il y en a probablement statistiquement autant que de titulaires) finit par se saborder elle-même en même temps que, comme d'habitude, elle en accuse les autres.
  • 05/03/2019 à 07:39
    rab74
    alerter
    tous les titulaires ne sont pas nés avec une cuillere d'argent dans la bouche! en 30 ans de carriere, assistanat, remplacement...titulaire, ceux que vous décrivez, je n'en ai rencontré que 2 (sur une quarantaine) et le problème fut vite règlé: claquage de porte, prud'hommes (gagnant), installation. Vous êtes agressif et intelligent: utilisez ces qualités (?) pour réussir votre carrière, au lieu de baver dans un propos qui n'a pas grand chose à voir avec le sujet. Quant aux heures, ma foi, comme les médecins, vous n'avez pas un métier ordinaire. Si vous estimez que ça déborde, encore une fois, et qu'un rappel à la loi n'émeut pas votre patron, dégagez, la vie, ce n'est pas "scènes de ménage"!
  • 05/03/2019 à 10:18
    BREZHONEG
    alerter
    Au syndicat, encore un raisonnement a l'envers: au lieu de constater qu'il y a un erreur sur la marge des prosuits chers et qu"elle ne permet pas de remunerer les confreres salariés (ou titulaires), ils proposent de ne pas avoir de remuneration et veulent supprimer l'emploi du rémunéré ! Etape suivante: une bonne partie des officines sera en dessous du seuil de rentabilité, et les 2 syndicats proposeront de les fermer.Quels surdoués de la defense professionnelle !!!!
  • 05/03/2019 à 17:01
    Philippe Charrier, Pharmacien titulaire
    alerter
    Bonjour,

    je ne lis pas souvent le courrier des lecteurs du moniteur et de lire quelques insultes proféraient pas certains ne va surtout pas à me motiver pour revenir.
    On peut exprimer ses convictions, sentiments sans traiter ses confrères de pourritures. Il n'y a pas de modérateurs sur ce journal ?
  • 05/03/2019 à 18:51
    BREZHONEG
    alerter
    Oui,nous avons quelques ecorchés vifs et aussi des désespérés ...qui donc, ne redigent pas comme on le faisait au Siecle des Lumieres.Mais s'ils ont besoin de cet exutoire ,qui reste quand meme "en interne",laissons leur.Ceci dit ,de temps en temps,il y a quand meme
    une suppression d'envoi un peu trop chaud de la part de la Redaction.
  • 05/03/2019 à 19:19
    lorenzo
    alerter
    En effet, vous avez tout à fait raison Brezhoneg, vous qui suivez avec attention nos actus et participez régulièrement aux échanges.
    Nous avons effectivement choisi de faire preuve de (beaucoup) de tolérance. Mais au-delà de cette "élasticité", Philippe Charrier, vous verrez que nous n'hésitons pas à éliminer les commentaires.
    Nous espérons donc vous voir persévérer dans la fréquentation de nos forums et sommes dans tous les cas, heureux de vous accueillir et lire pour une fois ou plus...
    Laurent Lefort
    Rédacteur en chef

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Le montant de la Rosp génériques, qui vous est actuellement versé correspond-il à la somme à laquelle vous vous attendiez ?




Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK