Prix de cession des officines : une inflation sur l’ensemble du territoire - 23/02/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
23/02/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Prix de cession des officines : une inflation sur l’ensemble du territoire

CMV Médiforce, pôle médical de BNP Paribas Leasing Solutions, qui propose des solutions de financement réservées aux professionnels libéraux de santé, a dévoilé les résultats de la 3e édition de son étude sur les cessions de pharmacies en 2022.

Cette étude, menée du 1er au 31 décembre 2022 sur 399 cessions d’officines, montre que la moyenne des prix de cession en pourcentage du chiffre d’affaires hors taxe ( CA HT) passe de 79 % à 85 % en 2022, soit une hausse de + 8 % en 1 an.

En 2022, les prix en fonction du CA HT en Nouvelle-Aquitaine, Paca, Pays de la Loire et Ile-de-France (région dans laquelle il y a une forte concurrence, une dynamique importante et de nombreux regroupements indépendants) sont beaucoup plus élevés que sur le reste du territoire : ces 4 régions franchissent désormais la barre des 90 % (du fait notamment de la forte attractivité de la côte Ouest et Sud-Est).

Les régions les moins chères restent Bourgogne-Franche-Comté (74 %), Auvergne-Rhône-Alpes (77 %) et Occitanie (79 %), même si elles progressent également.

Il en résulte qu'au niveau national :

- 1 officine sur 2 est désormais valorisée au-dessus de 80 % du chiffre d’affaires ;

- 1 officine sur 4 est valorisée au-dessus de 90 % du chiffre d’affaires.



Laurent Lefort

Les dernières réactions

  • 23/02/2023 à 17:59
    drlouzou
    alerter
    Cession, oui, mais pour qui ?
    Le prix des cessions, c’est bien pour ceux qui cèdent, mais pas pour ceux qui achètent !
    De toutes façons, avec de moins en moins de pharmaciens, à un moment, il y aura de moins en moins de cessions !
    J’ai dit une bêtise ? Malheureusement, non !
    Rendez-vous dans 10 ans !
  • 23/02/2023 à 18:06
    Domino
    alerter
    On souhaite un bon courage aux acheteurs…
  • 23/02/2023 à 19:51
    potard 88
    alerter
    les banquiers font progresser leur marge, les potards rament comme des débiles et vont s'entrebouffer..........tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien !
  • 24/02/2023 à 11:14
    Sophie 69
    alerter
    Bon courage aux acheteurs .....pour trouver du personnel
  • 24/02/2023 à 16:33
    tazounet
    alerter
    savez vous si le tégrétol 400 est vraiment manquant partout en ille et vilaine
  • 25/02/2023 à 12:46
    BREZHONEG
    alerter
    Le niveau du marché ne fait que rattraper celui des bars tabacs. J'avais un stagiaire qui a préféré commencer par acheter un bistrot.Comme ça, à la revente,il aura l'apport personnel pour l'officine.
  • 25/02/2023 à 17:41
    Boire
    alerter
    Dans la salle du bar-tabac de la Rue des Martyrs
    Y'a des filles de nuit qu'attendent le jour en vendant du plaisir
    Y'a des ivrognes qui s'épanchent au bar
    Qui glissent lent'ment le long du comptoir
    Par terre
    Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs
    Le patron a un flingue pour l'ingénu qu'en voudrait à la tirelire
    Dans les chiottes les mots gravés sur les murs
    Parlent de sexes géants d'amour et d'ordures
    Ensemble
    Ici chacun douc'ment oublie l'ombre
    D'une vie passée d'une femme de décombres
    Dans ce cliché funèbre on cherche l'oubli
    D'un parfum d'une voix
    On éteint l'impact encore brûlant
    De lèvres entrouvertes humides et douces
    Dans la salle du bar-tabac de la Rue des Martyrs
    Certains soirs tout à coup dans un coin on s'arrête de rire
    Et quand brusquement les lames sortent
    Tout l'monde dégage se jette sur la porte
    En verre
    Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs
    Y'a des seringues vidées goulûment
    Dans des bras sans av'nir
    Ici la dope c'est à la poignée
    Les p'tites cuillères servent que rarement
    Pour le café
    Ici chacun doucement oublie l'ombre
    D'une vie passée d'une femme de décombres
    Dans ce cliché funèbre on cherche l'oubli
    D'un parfum d'une voix
    On éteint l'impact encore brûlant
    De lèvres entrouvertes humides et douces
    Dans la salle du bar-tabac de la Rue des Martyrs
    Y'a des vieux gars tatoués partout qui racontent leurs souvenirs
    Y'a des voyageurs tristes pardessus et valises
    Y'a des bookmakers qui ramassent les mises
    La nuit
    Dans la salle du bar-tabac de la Rue des Martyrs
    On peut tout acheter tout vendre le meilleur et le pire
    Une vieille clocharde la gueule défoncée
    Rentre avec sa poussette et se met à gueuler
    À boire

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !