Présidentielle : les médecins appelés à délivrer des médicaments ? - 11/02/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
11/02/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Présidentielle : les médecins appelés à délivrer des médicaments ?

Profitant de la période électorale, l’Ordre des médecins formule une série de propositions pour transformer le système de santé où le médecin joue évidemment un rôle clé. Et pourrait même dispenser des produits de santé.
Getty Images/iStockphoto

Au niveau territorial, l’Ordre des médecins souhaite que les médecins soient autorisés à la dispensation des médicaments dans le cadre de la permanence des soins (PDS) ambulatoires ou en établissements.

Il propose aussi de mettre à disposition des médecins généralistes :

- l’ensemble des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) disponibles ;

- la prescription et la dispensation de la totalité des médicaments à prescription restreinte ;

- l’accès en coupe-file aux plateaux de biologie et de radiologie ;

- la possibilité aux médecins de prescrire et de dispenser du matériel (dispositifs médicaux) dans les suites de traumatismes et dans les pathologies ostéo-articulaires courantes.

En outre, les médecins devraient être autorisés à commander, stocker et délivrer les vaccins obligatoires de l’enfant et les vaccins pour les adultes « permettant la complétude du calendrier vaccinal établi par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire et les recommandations scientifiques ».



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 11/02/2022 à 13:29
    Eleglin
    alerter
    Au vu de ce que demande et obtient notre profession, ce n est pas surprenant.
  • 11/02/2022 à 14:30
    tnttnt
    alerter
    Tout à fait d'accord avec ton commentaire
  • 11/02/2022 à 14:33
    aelia86
    alerter
    On nous impose un maillage et eux non et ça voudrait dispenser les médicaments?? C’est une blague?
  • 11/02/2022 à 14:50
    smartiz19
    alerter
    A mon avis, ils ont suffisamment de boulot comme ça, il n'y en a pas assez, mais il faudrait qu'ils en fassent +.
    Je n'y crois pas une seule seconde. Trop peu s'y mettraient.
  • 11/02/2022 à 19:03
    BREZHONEG
    alerter
    Et c'est vrai que leur maillage va en se retrecissant, les deserts gagnant maintenant les services hospitaliers. Bref, ils sont tres presents là où les professionnels qui font deja ces choses là sont aussi tres presents......
  • 11/02/2022 à 19:57
    OJF
    alerter
    Vous voulez piquer. Ils vous piquent. CQFD
  • 11/02/2022 à 21:01
    Farmassien63
    alerter
    On leur a pris les vaccinations,les tests,...et ils répliquent....normal..
  • 11/02/2022 à 21:05
    SOLDATINCONNU
    alerter
    En fin de compte, ces médecins redeviennet des pro-pharmaciens en pire. Comment ils peuvent prescrire un médicament qu'il n'ont pas en stock; la corruption des labos va monter en flèche.. Ils vont "exercer" comme les vétérinaires.
    Il faut dire que le médicament vétérinaire est monopolisé par les vétérinaires . Le pharmacien ne peut vendre que les anti-puces qu'on trouve partout, animalerie et grandes surfaces..
    Les médecins non seulement ils ont crée des déserts médicaux mais en plus ils vont créer des déserts pharmaceutiques en ne laissant que LYSOPAINE et autres trucs pareils aux pharmacies.
    C'est un retour en arrière. Après tout, il y'a bien des tramways , des engins des années 1930!!!!
  • 11/02/2022 à 21:29
    Onreo
    alerter
    C’est juste pleins de demandes farfelues, pour ensuite négocier et n’en obtenir qu’une, celle de pouvoir stocker les vaccins.

    Ça permettra de shunter les nouvelles recommandation de la HAS qui vont à termes permettre au pharmaciens de prescrire et vacciner contre la majorité des vaccins du calendrier vaccinal !
  • 12/02/2022 à 08:24
    Doc
    alerter
    Non mais no panic, on a déjà largement assez de boulot à ne plus savoir quoi en faire, nous sommes en nombre insuffisant partout en France, on galère déjà à proposer à nos patients des créneaux acceptables. Il faut arrêter de cliver nos deux professions et de créer de la compétition là où il n y a pas lieu d e avoir.
    Certains répondent "on leur a pique les tests et les vaccins " ... on nous a rien pique, vous faites votre part du boulot et ça nous aide bien et sans vous on serait dans la merde. Je n aurai jamais réussi à vacciner mes 1600 patients ni à les tester tous tout zn gardant ma qualité de vie/travail. Vous voulez faire le rappel tétanos des 25 ans pour garder 10 balles de plus ? Mais grand bien vous fasse, tant que le patient continue d être examiné !
    Je ne connais pas un généraliste qui manque de boulot ou d argent à cause de son collègue pharmacien. Je ne connais pas un généraliste qui ferme son cabinet par manque à gagner.
  • 12/02/2022 à 12:55
    SOLDATINCONNU
    alerter
    A"doc". C'est tout à fait exact. L'ennemi , en ce qui me concerne, n'est surtout pas le généraliste , mais il est de l'intérieur et il est le plus dangereux; les "pharmacie" des grandes galeries commerciales et les pharmacies "discount". Je n'oublie pas la vente de médicaments en ligne qui a effacé le mot "proximité".
    Je suis pour la vente de tout l'OTC en parapharmacie .Ces pharmacies ont peur de Carrefour , de Leclerc etc..et préfèrent garder le rapport de force en leur faveur pour écraser les pharmacies "vraies" du centre-ville, de quartier et de milieu rural. Que le pharmacien s'appelle "Martin" dans une grande galerie marchande ou "Leclerc", je ne voie aucune différence. Nous ne servons que comme bouclier et alibi. Et je dirais, que ce serait même positif pour les pharmacies médicales puisque la parapharmacie n'applique pas le tiers-payant contrairement aux "Pharmacies" discount ou de galerie commerciale d'un hyper.
  • 12/02/2022 à 18:17
    HDP
    alerter
    Il ne reste plus qu'à demander de pouvoir donner des consultations pour la bobologie qui est exercée quotidiennement dans les officines, pour équilibrer cette demande saugrenue de l'ordre des médecins.
  • 14/02/2022 à 17:55
    erwann
    alerter
    délivrance des médicaments: Ca m'étonnerait fort qu'il y ai réellement des médecins qui aient le temps et l'envie de le faire. Surtout quand les patients leur diront "d'habitude je paye rien", ça m'étonnerait encore plus qu'ils fassent le tiers-payant mutuel (et je leur déconseille fortement, c'est le meilleur moyen d'avoir des impayés)
  • 16/02/2022 à 19:40
    Nicolas974
    alerter
    Il faudrait accepter en contre-partie d’une installation réglementée soumise à autorisation suivant des quotas de population par zone sanitaire en vue d’une répartition homogène de la population médicale sur le territoire comme pour les pharmaciens.
    Donnant-donnant.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !