Présidentielle 2022 : un débat sans les pharmaciens ? [Vidéo] - 18/01/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
18/01/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Présidentielle 2022 : un débat sans les pharmaciens ? [Vidéo]

Quelles sont les propositions des candidats à la présidentielle pour améliorer le système de santé ? Plusieurs organisations du secteur de la santé appellent à un débat le 17 mars prochain, deux ans jour pour jour après le début du premier confinement.

C’est par une lettre ouverte parue dans le Journal du Dimanche du 16 janvier que les différentes organisations (acteurs publics, privés, ordres professionnels, associations de patients, etc.) et associations d’élus locaux (Association des maires de France, Régions de France, Assemblée des départements de France) appellent à un débat de fond sur le système de santé. « À l’approche des échéances électorales de 2022, il est fondamental que les candidats à la présidentielle mesurent la nécessité de la refonte du système de santé et qu’ils s’expriment sur les réponses qu’ils comptent apporter », écrivent les signataires. Le projet est coordonné par la Fédération hospitalière de France (FHF) en partenariat avec Science Po Lille et l’École supérieure de journalisme de Lille. Cependant, ni l’Ordre national des pharmaciens, ni les syndicats représentatifs de la profession ne se sont inscrits dans ce mouvement pourtant à haute portée médiatique. À la question « pourquoi ?» , Gilles Bonnefond, porte-parole de l’Union de syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), a répondu ne pas avoir été sollicité par la FHF : « Mais, il n’est pas trop tard pour le faire et il me paraît indispensable que les pharmaciens prennent part à ce débat ». Quant à l’Ordre national des pharmaciens et la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), ils ont déjà lancé leurs propres cartons d’invitation. Valérie Pécresse, candidate LR, était d’ailleurs la première invitée du webinaire « Spécial présidentiel 2 022 » organisée par la FSPF la semaine dernière.



Magali Clausener, images AFP

Les dernières réactions

  • 20/01/2022 à 11:37
    BREZHONEG
    alerter
    C'est tout à fait normal : la ligne,exposée par Marie José Caumont à l'epoque où elle etait presidente est :"nous ,on ne fait pas de Politique, donc on ne fait pas de propositions "" (Journal de la FSPF°. Depuis ,les presidents se succedent en se cooptant sur la meme ligne.....Et c'est Leclerc qui fait les propositions à notre place.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !