Prescription d’antibiotiques : pas sans risque - 26/09/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
26/09/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Prescription d’antibiotiques : pas sans risque

La mutuelle d'assurance du corps de santé français (MACSF) a fait le 26 septembre 2023 le point sur les risques médicaux, dont la prescription d’antibiotiques pour les angines et cystites. Car ce type de prescription génère 3 à 5 sinistres par an qui peuvent coûter des millions d’euros à l’assureur.
Getty Images/iStockphoto

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2024 devrait autoriser les pharmaciens à prescrire des antibiotiques pour les angines et cystites si le test rapide d’orientation diagnostique (Trod) est positif. Une avancée saluée par la profession. Reste que l’acte de prescription n’est pas sans risque.

Indemnités très importantes

Nicolas Gombault, directeur général délégué de MACSF Assurances, a ainsi examiné les réclamations liées à la prescription ou non de traitements pour une angine ou une cystite. Seuls les médecins généralistes sociétaires de la MACF et du Sou médical ont été pris en compte. Les réclamations sont rares mais pas inexistantes : de 3 à 5 par an. « Ce sont des accidents marqués par leur très grande gravité qui peuvent donner lieu à des conséquences corporelles et donc indemnitaires extrêmement importantes », souligne Nicolas Gombault. Certains des accidents sont liés à la prescription d’antibiotiques et d’autres liés au fait que la cystite ou l’angine a été mal soignée par la non prescription d’antibiotiques.

Amputations et décès

Et de citer plusieurs exemples d’accidents liés à des angines sur les 5 dernières années comme la découverte d’un cancer du thymus avec des métastases pulmonaires, ou bien encore 4 décès dont celui d’un enfant de six ans. L’assureur doit aussi gérer deux dossiers de chocs septiques à streptocoques dus à l’absence de prescription d’antibiotiques pour des angines. Un choc septique a conduit à l’amputation des deux membres inférieurs et à celle des doigts des deux mains du patient. Un autre patient est en état végétatif chronique suite à un choc anaphylactique lié à l’antibiotique.

La MACSF a également des dossiers très lourds liés à des cystites mal soignées comme celui d’une pyélonéphrite qui a entraîné une spondylodiscite lombaire ou un décès suite à un choc septique, sans compter différentes complications qui ont nécessité le transfert des patients en service de réanimation.

Pour Nicolas Gombault, la mesure si elle est votée, entraînera « un accroissement de la responsabilité des pharmaciens si la réalisation de leurs actes peut prêter à contestation ».



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 27/09/2023 à 09:24
    x
    alerter
    Cela arriverait également aux médecins !!alors

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Constatez-vous une amélioration au niveau des ruptures de stock de médicaments ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !