Pizzas Buitoni : un syndrome hémolytique et urémique, c'est quoi ? - 31/03/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
31/03/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Pizzas Buitoni : un syndrome hémolytique et urémique, c'est quoi ?

Depuis le début de l'année, des cas graves de syndrome hémolytique et urémique (SHU) sont apparus chez des enfants après concommation de pizzas surgelées de la gamme Fraîch’Up de Buitoni. Quels sont les signes du SHU ? Quels conseils donner au comptoir ?
Getty Images/iStockphoto

Les autorités de santé ont confirmé le lien entre des cas graves de syndrome hémolytique et urémique (SHU) chez des enfants de 1 à 18 ans et la consommation de pizzas surgelées de la gamme Fraîch’Up de la marque Buitoni, contaminées par des bactéries Escherichia coli producteurs de shigatoxines. Une augmentation du nombre de cas de SHU a en effet été signalée depuis début février 2022. Au 28 mars 2022, Santé publique France suspecte 75 cas de SHU, survenus dans 12 régions de France métropolitaine : Hauts-de-France (16 cas), Nouvelle Aquitaine (11 cas), Pays de la Loire (10 cas), Ile-de-France (9 cas), Bretagne (7 cas), Grand Est (5 cas), Auvergne-Rhône-Alpes (4 cas), Centre Val-de-Loire (4 cas), Provence-Alpes-Côte d’Azur (3 cas), Bourgogne Franche-Comté (2 cas), Normandie (2 cas) et Occitanie (2 cas). Deux enfants sont décédés.

Le SHU est une complication à une infection, le plus souvent provoquée par des E. coli producteurs de shigatoxines, et touchant principalement les reins. Les principaux symptômes de cette infection surviennent dans les 3 à 4 jours après la contamination, 10 jours maximum, et se manifestent par une diarrhée glairosanglante, des douleurs abdominales et parfois des vomissements, plus rarement des diarrhées simples. Ces symptômes peuvent évoluer, après une semaine environ, vers une forme sévère de l’infection (le SHU proprement dit) chez environ 10 % des enfants.

Les  personnes ayant consommé les pizzas de la gamme Fraîch’Up de la marque Buitoni doivent donc consulter rapidement un médecin si elles présentent une diarrhée, des douleurs abdominales ou des vomissements dans les 10 jours, ou si elles présentent des signes de grande fatigue, de pâleur, une diminution du volume des urines qui deviennent plus foncées, dans les 15 jours.

En l’absence de symptômes dans les 15 jours suivant la consommation, « il n’y a pas lieu de s’inquiéter », souligne Santé publique France.

Par précaution, Buitoni a procédé au rappel de toutes les pizzas surgelées de sa gamme Fraîch’Up le 18 mars. Il est demandé aux consommateurs pouvant encore détenir ces pizzas surgelées de ne pas les consommer et de les détruire. Les pizzas étaient commercialisées depuis juin 2021.



Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 03/04/2022 à 20:02
    drlouzou
    alerter
    Le Syndrome Hémolytique et urémique (SHU) est une complication à une infection, le plus souvent provoquée par des E. coli producteurs de Shiga-toxines, et touchant principalement les reins.

    Ces complications liées vraisemblablement à une contamination lors de la chaine de contrôle :
    • des matières premières,
    • de fabrications,
    • de transports,
    • de conservations,
    posent le problème des aliments ultra transformés (AUT).

    Sans défendre les usines Fraîch’Up de Buitoni du groupe Nestlé (car leurs responsabilité sembleraient être engagée), ni porter l’opprobre sur les parents, de très nombreuses études démontrent la nécessité de bannir les AUT avant 2 ans.

    La simple question que je me pose, j’ai quatre ans, je suis jeune grand-père, mon épouse et moi-même n’avons jamais fait ingérer des pizzas lorsqu’ils étaient encore nourrissons.

    Sauf à vouloir créer des générations de diabétiques, quelle est l’intérêt de faire manger des pizzas avant 30 mois ?
  • 03/04/2022 à 23:13
    drlouzou
    alerter
    Quatre enfants et non quatre ans , merci les correcteurs orthographes
  • 03/04/2022 à 23:13
    drlouzou
    alerter
    Quatre enfants et non quatre ans , merci les correcteurs orthographes

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !