Pharmaciens d’officine : le plébiscite de la population française   - 11/01/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
11/01/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Pharmaciens d’officine : le plébiscite de la population française  

Dans le 1er « Observatoire de la santé au quotidien » réalisé par l’Ifop pour Biogaran, les Français se montrent inquiets pour le système de santé. Et estiment donc que la santé n’est pas suffisamment abordée dans la campagne présidentielle. Heureusement, s’il y a un professionnel de santé de nature à les rassurer, c’est bien leur pharmacien.

Dans un contexte de pandémie et alors que se profilent les élections présidentielle et législatives, comment les Français perçoivent-ils le système de santé, l’accès aux soins et les différents professionnels de santé ? C’est ce qu’a voulu savoir le laboratoire Biogaran en lançant son « Observatoire de la santé au quotidien ». Du 7 au 8 décembre 2021, l’Ifop a ainsi mené une enquête auprès d’un échantillon de 1 004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Une dégradation du système de santé pour 70 % des Français

Un Français sur deux trouve que les enjeux de santé sont « insuffisamment » abordés dans la campagne présidentielle alors que 80 % des potentiels votants détermineront leur vote en fonction de ce sujet, avant l’insécurité (74 %) et l’immigration (56 %). Le système de santé préoccupe en effet fortement les Français : 87 % sont inquiets de l’impact à terme du Covid-19 sur sa qualité, 85 % d’une production de médicaments de moins en moins importante en France et en Europe et 82 % des conséquences du vieillissement de la population sur l’équilibre financier et la qualité du système de santé. De façon générale, 74 % estiment que le système de santé s’est dégradé ces dernières années et 70 % ont renoncé au moins une fois à des soins pour des motifs de délais, de coût ou de distance.

Les Français favorables à de nouvelles missions pharmaceutiques

Dans ce contexte, l’accès aux différents professionnels de santé est donc primordial. Un défi relevé haut la main par les pharmacies. 95 % des Français jugent l’accès aux pharmaciens « facile », contre 67 % pour les médecins. Des pourcentages qui tournent autour de 40 % pour les médecins spécialistes (dentistes, gynécologues…) et tombent à 27 % pour les ophtalmologues. De fait, 93 % des répondants estiment que le nombre de pharmacies autour de leur domicile est satisfaisant (59 % très satisfaisant et 34 % assez satisfaisant). Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que la quasi-totalité des Français approuvent un élargissement du rôle des pharmaciens. 90 % sont ainsi favorables à ce que les pharmaciens proposent des missions d’accompagnement des personnes âgées (délivrance des médicaments à domicile, accompagnement des aidants…), 85 % des services/programmes de prévention santé (conseils nutritionnels, tests de dépistage…) et 82 % un accompagnement pharmaceutique pour les traitements chroniques (asthme, anticoagulants, diabète, cancers…). Et 80 % sont d’accord pour que les officinaux livrent les médicaments et vaccinent. Ce qui est remarquable, c’est que ces proportions varient peu selon le sexe, l’âge, le lieu de résidence, les revenus, la proximité politique avec l’un des candidats à la présidentielle et les intentions de vote. En résumé, de gauche ou de droite, les Français votent à l’unanimité ou presque pour les pharmaciens.



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 11/01/2022 à 17:31
    BREZHONEG
    alerter
    Quasi unanimité....bien normale etant donné les questions pleines de généralités bien pensantes.Mais alors qu'est ce que ça va etre quand nous allons ,grace à notre reseau, expliquer aux Francais que la Secu qui rembourse à 100% non seulement les grands malades, mais les autres aussi , c'est tres possible !!!!..
  • 12/01/2022 à 06:15
    smartiz19
    alerter
    Vive la Grande Sécu ! Un rêve, non, une réalité facilement accessible.
    Une harmonisation, que dis-je, une simplification.
  • 12/01/2022 à 07:46
    Suppo
    alerter
    De même que les experts donnent toujours raison à ceux qui les financent ,les sondeurs font plaisir à leurs donneurs d'ordre,le jour MEL aura les medocs sera le vrai plébiscite ...
  • 12/01/2022 à 11:29
    BREZHONEG
    alerter
    à suppo: il n'est pas fou, il sait qu'il ne fera pas le poids face à la Secu et son interminable travail administratif (12 fois plus long qu'une facturation normale malgré l'attente aux caisses). Et donc, en genereux faux cul, comme il l'a dit "" il laisse les medicaments remboursés à la competence du pharmacien "" Ah, ah ,ah, elle est bien bonne.....mais pourtant, il dit qu'il en a,des pharmaciens,non?. OUI mais, des pharmaciens, il en a aussi dans ses galeries marchandes, qui lui rapportent des 50 000 euros par mois de loyer.Aors pas de blague,hein!
  • 12/01/2022 à 14:13
    idiotduvillage
    alerter
    82 % des français souhaitent un accompagnement pharmaceutique pour les traitements chroniques, mais une dispensation sur deux est faite à un patient chronique.
    les patients chroniques représentent 30% de la population (20 millions d'assurés) et apportent 50% des dispensations d'ordonnances (300 millions) avec 15 passages par an dans leur officine, on ne peut donc pas dire qu'ils n'ont pas d'accompagnement pharmaceutique du moins par les pharmaciens qui exercent comme des professionnels de santé.
    Economiquement les 20 millions de patients chroniques apportent 90% du C.A global du réseau si l'on compte les ventes associées.
  • 14/01/2022 à 22:01
    BREZHONEG
    alerter
    Eh oui, la regle du 70/30 %, on la retrouve partout : nous faisons 70% de notre C.A avec 30% de ce qu'on a en stock, et avec 30% de la popukation de la zone de chalandise. 30% de la population possedent 70% des richesses,30% de la population fournit 70% des deces,etc...Désolé pour les egalitaristes, les partisans du 50/50, de l'Egalité et du tous pareiis,etc. ,mais ce n'est pas comme ça que ça marche..

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !