19/03/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Lac, Savoie, hôpital, Annecy, pharmacie, pharmacien, préparateur, pommade, sirop, délivrance, PDA Lucien Fortunati

Lors d’un déjeuner-débat organisé par RCS (Réseau Communication Santé), Gilles Bonnefond, président du syndicat USPO et Rémy Varin, pharmacien hospitalier, chef de pôle du CHU de Rouen (Seine-Maritime), ont plaidé en faveur d’un lien renforcé entre leurs deux professions pour faire face aux défis du virage ambulatoire. La pharmacie hospitalière comme la pharmacie d’officine connaissent une mutation accélérée de leurs conditions d’exercice. La première occupe aujourd’hui une place centrale dans les établissements, où ses missions ont gagné en polyvalence et en technicité, en interface étroite avec les équipes de soin et avec un volet clinique toujours plus affirmé. La seconde, économiquement fragilisée, a convaincu les pouvoirs publics de la nécessité d’une réforme de son mode de rémunération, en adéquation avec des nouvelles missions qui répondent elles-mêmes à des enjeux de santé globaux : vieillissement, essor des pathologies chroniques, raréfaction du temps médical… D’où l’importance d’une meilleure communication et coordination entre la ville et l’hôpital. 
Organiser les sorties hospitalières est un chantier prioritaire, d’autant que, survenant plus tôt, elles impliquent des soins post-opératoires plus importants. Anticiper la délivrance de matériel médical, de médicaments spécifiques, mieux partager l’information, constituent autant d’impératifs pour éviter les erreurs médicamenteuses, mais aussi les actes redondants. Sur le volet de l’éducation thérapeutique, le bilan de médication a été inspiré par la mise en place des conciliations médicamenteuses à l’hôpital, a rappelé Gilles Bonnefond. Selon Rémy Varin, une autre pratique hospitalière pourrait être déclinée à l’officine : les consultations tripartites, associant pharmacien, médecin et infirmer. Mais, pour mettre de l’huile dans les rouages, encore faut-il les outils adéquats : ce sont les messageries sécurisées et le fameux dossier médical partagé. 






Chloé Devis

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK