02/02/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), n’a pas manqué de réagir au montant de 634,6 millions d’euros de perte sur la rémunération réglementée pendant les 3 dernières années (2015, 2016 et 2017) annoncée lors des 10e Rencontres de l’USPO. Ce chiffre est en fait calculé à partir d’un bilan des pertes cumulées sur trois années ininterrompues de baisses. C’est-à-dire que par le jeu d’un calcul qui consiste à rajouter pour chaque année les pertes des années précédentes, la perte de 2015 (118,4 M€) est comptabilisée 3 fois, celle de 2016 (52,4 M€) deux fois et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 05/02/2018 à 07:39
    MAURICE
    alerter
    Sans compter l'effet délétère des produits coûteux exemple vécu, et en cours Galafold 16000€ mensuel soit 192000 annuel pour 97€ mensuel soit 1164€ an de marge.
    entrainant une chute de marge spectaculaire.
    Un effet épouvantable sur le seuil d'assistant.
    Dieu merci notre trésorerie peut accuser cette perte sèche.
    Mais l'augmentation de masse salariale impliquée par cette augmentation de CA sans marge, est inacceptable. Comment les syndicats peuvent accepter de telles idioties?

  • 06/02/2018 à 07:46
    rab74
    alerter
    moi ce qui me pompe le plus c'est cette lutte démente entre syndicats pendant que la maison brûle! les honoraires à la boite, c'est la prime aux fourgueurs et la mort de ceux qui passent du temps avec leurs patients. Quelle raison les a empêché de négocier de vrais honoraires de mission (bilan de médication, prise en charge de diabétique, d'asthmatique, de décoagulé...) plutôt que cette pseudo compensation des baisses de prix , perverses, qui sont, quoiqu'en disent les labos, à l'origine de beaucoup de pénuries? Pourquoi pas de prime à la formation? ces querelles infantiles, quand la FSFPF annonce gentiment que la cour des comptes demande la suppression d'une pharmacie sur deux, ça rime à quoi?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK