02/10/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
DR

Dans son rapport, présenté ce matin du 2 octobre, la mission du Sénat sur les pénuries de médicaments et vaccins propose d’ouvrir aux pharmaciens la possibilité de proposer aux patients une substitution thérapeutique d’une spécialité en rupture. « Il s’agirait d’une expérimentation de 3 ans. La substitution serait possible uniquement en urgence et en cas de rupture, sans l’accord préalable du médecin et dans le cadre d’un protocole de l’ANSM en collaboration avec l’Ordre des pharmaciens et l’Ordre des médecins », a précisé Yves Daudigny, sénateur de l’Aisne (Socialiste et Républicain), président de la mission. Celui-ci envisage que cette mesure soit introduite par un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019 lors de son examen au Sénat.
La mission préconise aussi d’officialiser les bonnes pratiques de la PDA par les pharmaciens sous l’égide de l’ANSM et de définir les conditions dans lesquelles le déconditionnement de certaines spécialités pourrait permettre une meilleure gestion des tensions d’approvisionnement grâce à une délivrance « perlée ».






Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 03/10/2018 à 06:15
    MAURICE
    alerter
    Et si l'on commençait par le commencement, c'est à dire payer au juste prix les produits, au lieu d'en baisser le prix par milliard, tous les ans.
  • 03/10/2018 à 16:05
    Le pharmacien de garde
    alerter
    Vous croyez qu'on vous a attendu pour remplacer l'Aspirine Protect par du Resistune et ensuite par du Kardegic/Aspegic
  • 12/10/2018 à 07:58
    Hellébore
    alerter
    Bonne idée, au moins dans les situations d'urgence (Samedi, vacances, tard en soirée).
    Deux idées pour faciliter le travail des pharmaciens et la bonne communication entre médecins et pharmaciens) :
    - construire une base de données d'équivalents thérapeutiques (exemple Aérius=Clarityne=Primalan)
    - demander aux médecins de rajouter systématiquement leur email pour être prévenus car ils ne sont pas tjrs faciles à joindre au téléphone.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK