Pénuries de médicaments : des génériques à « prix bas » - 24/04/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
24/04/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Pénuries de médicaments : des génériques à « prix bas »

« Des prix bas, oui mais pas au prix de votre santé ! » : tel est le slogan de la campagne que lance le Gemme, l'association des industriels du générique. Objectif : démontrer à quel point le prix de certains médicaments génériques est bas.

C’est l’une des causes des tensions d’approvisionnement et des ruptures de stocks de certains génériques pourtant essentiels. « Malgré leur coût déjà 60 % inférieur à celui des médicaments d’origine, les médicaments génériques sont soumis à des pressions croissantes de la part des pouvoirs publics, explique le Gemme (Générique même médicament). Depuis 15 ans, ils ont subi des baisses de prix répétées, qui se sont accélérées depuis 2014. En 2019, nouveau coup de grâce, l’intégration des médicaments génériques, biosimilaires et hybrides au calcul de la clause de sauvegarde, censée limiter la hausse des coûts liés aux traitements innovants. » Résultat : le prix médian d’un comprimé de générique s’élève aujourd’hui à seulement 11 centimes d’euros et « certains médicaments sont même produits à perte, affectant ainsi la viabilité des entreprises qui les produisent et la disponibilité des traitements ».

Le Gemme demande donc au gouvernement d’augmenter le prix des médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM) de moins de 5 euros, d’établir un prix plancher à 0,14 € par comprimé, indexé sur l’inflation et enfin d’exclure les médicaments génériques, biosimilaires et hybrides de la clause de sauvegarde.

Avec son visuel représentant une tasse de café en terrasse à 2,50 € et un flacon d’antibiotique générique à 2,16 € pour une semaine de traitement, la campagne est déployée sur les réseaux sociaux mais aussi par affichage dans les gares de 10 grandes villes françaises, ainsi que dans les pharmacies avec le soutien notamment de l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) et de Federgy (Chambre Syndicale des groupements de pharmacies). Une pétition sur Change.org est également lancée.



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 24/04/2023 à 15:07
    smartiz19
    alerter
    Faîtes remonter les prix des médicaments, et notre marge, tout là-haut, et je m'engage à signer un document pour embaucher du personnel supplémentaire afin de pallier aux problèmes toujours plus nombreux de notre quotidien, tels que les ruptures, le manque de médecin, le boulot que nous refile la sécu ...

    Après tout, on donne bien 50 000 euros à tout bon médecin qui acceptera de venir s'installer dans une maison de santé...

    Pourquoi ne pas nous octroyer des moyens humains, puisque c'est ce que la France et les Français réclament depuis longtemps : du personnel médical
  • 25/04/2023 à 15:44
    Teo
    alerter
    Les fabriquants de génériques se plaignent des prix bas mais octroient jusqu'à 59 % de remise supplémentaire aux pharmaciens....en prestation de service
    Ces mêmes remises qui font que les pharmacies se vendent encore chères.....
    Alors les larmes de crocodile.....on dirait Leclerc qui se plaint de l'inflation a la TV.
  • 29/04/2023 à 15:32
    smartiz19
    alerter
    Bonjour, le lien pour signer la pétition ne fonctionne pas, merci de le rétablir svp

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !