Numérique en santé pour les pharmaciens : l’ordonnance dans tous ses états - 17/05/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
17/05/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Numérique en santé pour les pharmaciens : l’ordonnance dans tous ses états

Le 17 mai 2023, François Braun a lancé la nouvelle feuille de route du numérique en santé 2023-2027. Un projet ambitieux dont certaines mesures démarrent en mai pour les pharmaciens.
Getty Images/iStockphoto

Mettre le numérique au service de la santé, tel est le principe de cette nouvelle feuille de route 2023-2027. Elle comprend 18 actions réparties en 4 axes et échelonnées sur 5 ans :

- Développer la prévention avec notamment l’utilisation de Mon espace santé par les patients comme le nouveau carnet de santé électronique ;

- Redonner du temps aux professionnels de santé et améliorer la prise en charge des patients ;

- Améliorer l’accès à la santé pour les personnes et les professionnels de santé qui les orientent ;

- Déployer un « cadre propice » pour développer les usages et l’innovation numérique.

Et les pharmaciens ? Ils sont évidemment concernés. En premier lieu, à partir de ce mois-ci, les patients vont pouvoir leur envoyer les ordonnances via la messagerie de leur espace santé numérique. Dans ce cas, le patient pourra initier l’échange. Et l’utilisation de la messagerie de Mon espace santé permettra de sécuriser l’envoi et de garantir la confidentialité.

Dès cette année, un mécanisme de mesure de la satisfaction des professionnels de santé, notamment libéraux, vis-à-vis de leur logiciel métier va être expérimenté.

Mi-2024, les pharmaciens pourront accéder via Pro Santé Connect au DMP (dossier médical partagé), à l’INS (identité nationale de santé) et à l’ordonnance numérique, puis après 2024 aux feuilles de soins électroniques.

Concernant plus spécifiquement l’e-prescription, attendue par la profession, les autorités souhaitent que d’ici fin 2024, 75 % des logiciels de cabinet médical aient passé avec succès les préséries (c’est-à-dire puissent éditer des ordonnances numériques) et que 40 000 médecins aient créé une première ordonnance électronique.

Autre mesure touchant la profession, mais à un horizon plus lointain : à partir de 2026, les communications instantanées sécurisées entre professionnels de santé seront développées à partir de différentes solutions de messagerie du marché. En clair, il s’agit d’inciter les professionnels à ne pas (plus) utiliser WhatsApp…



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 22/05/2023 à 17:36
    frenchie
    alerter
    enfin je comprends mieux ce programme ambitieux. J'espère que les médecins seront d'accord pour payer l'équipement et selancer à corps perdu dans le numérique
  • 07/06/2023 à 16:17
    J'ALRAI
    alerter
    Sii c'est à corps perdu ce ne sera certainement pas à fonds perdu ....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !