05/04/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Autorité de la concurrence, activité des officines, monopole pharmaceutique, capital, nouvelles missions, rôle du pharmacien, officine istock

Dans son avis relatif au secteur de la distribution du médicament en ville et de la biologie médicale privée présenté le 4 avril dernier, l’Autorité de la concurrence (ADLC) se positionne en faveur d’un élargissement des missions du pharmacien. Au bénéfice des patients mais également à celui des officines. Le développement de nouvelles missions serait en effet une « opportunité pour les pharmaciens de diversifier leur activité et donc de se différencier, et de renforcer la compétitivité de leur officine », a expliqué la présidente de l’ADLC, Isabelle de Silva. Pour l’ADLC, l’un des freins est l’absence d’une tarification de certaines des nouvelles missions. Un point qui rejoint la réflexion de Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), qui a évoqué des « prix normatifs » lors du salon PharmagoraPlus, dimanche 31 mars 2019.

L'Autorité invite donc les pouvoirs publics à compléter l'encadrement des nouvelles missions de pharmacie afin d'assurer leur développement effectif en levant les freins identifiés, mais aussi à examiner l'extension, au profit des pharmaciens, de nouvelles missions qui pourraient par exemple inclure le dépistage de maladies non-transmissibles ou infectieuses, mais aussi la délivrance, de manière encadrée, de certains médicaments soumis à prescription médicale pour des pathologies bénignes, en situation d'urgence ou préventive ne nécessitant pas de diagnostic médical. Sur ce dernier point, l’avis de l’ADLC rejoint celui de la profession ainsi que l’actualité.






Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 05/04/2019 à 16:40
    BREZHONEG
    alerter
    Renforcer le role et affaiblir le pharmacien ! Cet oxymore de haut fonctionnaire suscite un respect meprisant.
  • 06/04/2019 à 07:21
    rab74
    alerter
    c'est vrai que renforcer notre compétitivité (mais doit on être compétitif quand on s'occupe de la santé de ses congénères?) en nous occupant à des tâches non rémunérées, c'est un vrai challenge de haute école! au royaume des ânes, les mules seront reines!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK