12/03/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Entrée ratée de la nouvelle rémunération des pharmaciens sur les médicaments remboursables. Pour le premier mois d’application de la réforme signée par l’USPO en 2017 – laquelle ne porte en 2018 que sur la modification des différents taux de marge par tranche de prix -, la croissance n’est pas au rendez-vous.  En janvier, selon des données QuintilesIMS-Pharmastat, le réseau a concédé une perte de rémunération de 10,9 millions d’euros (- 2,32 % par rapport à la même période de 2017). Cette contreperformance s’explique par le cumul de deux baisses. - D’une part, celle des volumes des unités vendues (- 3,77 %) entraînant dans ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 13/03/2018 à 06:44
    MAURICE
    alerter
    Comment peut-on être surpris quand on accepte un système qui n'a plus aucune logique comptable, permettant a un seul interlocuteur, d'imposer ses prix, et d'imposer la portion congrue à ses vicaires que sont les professions de santé.
    Ce système a détruit l'agriculture française, elle détruit le système de santé, la logique en est imparable.
  • 13/03/2018 à 11:30
    BREZHONEG
    alerter
    Tous les elements constitutifs du systeme de Santé sont maintenant au service du monopole Securité Sociale : les pharmaciens doivent vendre au prix fixé,avec la marge fixee, et la quantité prevue par l'ondam.Les medecins doivent prescrire selon ce que peut payer le budget secu, des medicaments qui doivent etre au prix accepté sinon pas de remboursement. Le reseau doit etre reduit,et les malades hors de son perimetre accepter des annees de vie en moins. Si vous proposez un changement ,c'est niet.Seuls les decideurs officiels ont le droit d'avoir de bonnes idées.
    Si vous proposez autre chose que la secu pour assurer la protection sociale,c'est le sacrilege: la Secu et la Protection, c'est la meme chose,veut on nous faire croire.Alors que l'une n'est qu'un des outils possibles pour assurer l'autre.Et pas le moins couteux. Recemment,ceux qui ont voulu quitter le systeme pour autre chose ont été condamnés! Bref,nous sommes des liberaux dans un monde de liberté.Avec des syndicats totalement sous controle, bien evidemment,pour couronner le tout.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK